Icon Sport

Le SU Agen peut-il encore se relever?

Le SUA peut-il encore se relever?

Le 23/10/2015 à 09:59

TOP 14 - Totalement passé au travers de son match à Armandie face à l'UBB, Agen doit réagir ce week-end (dimanche à 12h30) sur le terrain de La Rochelle dans un match crucial pour la lutte pour le maintien. Mais au delà du résultat, c'est avant tout le comportement des joueurs agenais qui sera important.

La victoire contre le Racing (30-18) et la prestation sur la pelouse de Brive (défaite 18-12) juste avant la coupure avaient fait beaucoup de bien au moral des joueurs de Mathieu Blin. Sans résoudre tous les problèmes du groupe agenais, ce succès de prestige à domicile contre les Franciliens, un cador du championnat, avait montré que le promu avait sa place dans l'élite du rugby français. Le non-match du week-end dernier à Armandie face à l'UBB conclu par une cinglante défaite (16-31) a replongé Agen dans le doute. Désormais, le promu occupe seul la place de lanterne rouge avec quatre malheureux points. Pire, Agen compte déjà deux défaite à domicile (Toulouse et l'UBB) et devra cravacher à l'extérieur pour récupérer les points perdus en route dans l'obtention du maintien.

Alexi Bales (Agen) - 29 août 2015

Alexi Bales (Agen) - 29 août 2015Icon Sport

"On est passé à côté dans tous les secteurs de jeu. On n'a pas d'explications. On s'était bien préparé individuellement et collectivement pour ce match. On a joué à l'envers d'entrée de match", explique sans concession Rémi Vaquin. "On s'est mis dans un faux rythme et Bordeaux a vraiment bien joué. On n'était pas assez agressifs et on a rendu tous les ballons à jouer. On a vraiment tendu le bâton pour se faire battre. En plus, on a fait énormément de fautes. On a pris des points et encore des points. On n'a jamais su vraiment rentrer dans le match".

Vaquin: "Il y a énormément de frustration et de colère"

"Il y a énormément de frustration et de colère d'être totalement passé à côté d'un match comme celui-ci à domicile devant notre public, nos amis et notre famille, poursuit le troisième ligne du SUA. Il y a beaucoup de rage et j'espère qu'on en aura un peu pour le match de ce week-end. Quelques leaders ont pris la parole mais on sait tous ce que nous n'avons pas fait face l'UBB. On est tous des grands garçons. On sait ce qu'il nous reste à faire pour redresser la barre".

Lionel Mazars (Agen) avril 2015

Lionel Mazars (Agen) avril 2015Icon Sport

Mais Agen peut-il encore se relever après une telle désillusion? N'est-il pas déjà trop tard pour ce groupe? Avec un match crucial dimanche face à La Rochelle, un concurrent direct dans la lutte pour le maintien, Agen aura certainement l'occasion de donner quelques premiers éléments de réponse. "On ne va pas se focaliser sur le résultat. Ce qui nous intéresse est de savoir ce que nous allons faire sur cette rencontre pour pouvoir exister et prétendre à ramener quelque chose", prévient Vaquin. "Pour nous, ce sera combat, combat et... combat. C'est ce qu'il nous a manqué face à l'UBB. Si on y arrive, le jeu viendra tout seul". Au delà du résultat, Agen aura donc à cœur de trouver des réponses face à La Rochelle pour continuer d'exister en Top 14.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0