Icon Sport

Clermont, Stade français, Nonu, Trinh-Duc... Nos Tops et Flops de la saison régulière de Top 14

Clermont, Stade français, Nonu, Trinh-Duc... Nos Tops et Flops de la saison régulière

Le 07/06/2016 à 12:50Mis à jour Le 08/06/2016 à 14:42

TOP 14 - Après 182 matches disputés, la phase régulière du Top 14 est donc terminée. C’est l’heure de distribuer les bons points... mais aussi les mauvais.

Les Tops

  • Clermont

Pour la troisième fois de l’histoire du Top 14, Clermont termine en tête de la phase régulière. Ce qui constitue un record. Certes, tout n’a pas été parfait pour les Auvergnats avec notamment une délicate période entre décembre et janvier, marquée par trois revers consécutifs au Michelin (Toulon, Racing 92 et Montpellier), ce qui n’était quasiment jamais arrivé dans l’histoire du club. Mais le groupe auvergnat a d’incroyables ressources. Et il les a montrées. En battant notamment le record de succès à l’extérieur en une saison (9) et en étant l’une des équipes les plus séduisantes au niveau du jeu. Sa première place n’a rien d’usurpé.

  • Le parcours de Toulouse à domicile

L’après Guy Novès s’annonçait ardu à gérer pour Ugo Mola. Il a été plus ou moins réussi. L’objectif d’une qualification en phase finale a quant à lui été rempli et cela en partie grâce à une grosse solidité à Ernest-Wallon. Avec 53 points, Toulouse s’avance comme la meilleure équipe à domicile de la phase régulière. Une seule équipe est venue s’imposer dans la ville rose : Montpellier. Et ce après une transformation en position favorable ratée par Doussain après la sirène (29-31). Pour l’anecdote, les Toulousains possèdent la meilleure défense à domicile (155 pts encaissés, soit 12 par match).

La joie des joueurs de Toulouse face à Agen - 8 mai 2016

La joie des joueurs de Toulouse face à Agen - 8 mai 2016Icon Sport

  • La première partie de saison de Brive

Un grand coup de chapeau à Brive : depuis sa remontée dans l’élite, il a réalisé cette saison son meilleur exercice. Terminant à une méritoire 8e place. Longtemps, le CAB a été bluffant. Sa première partie de championnat est vraiment à souligner. Au soir de la 14e journée, le club corrézien figurait dans le wagon des qualifiables. Un exploit, sincèrement. Surtout vu les moyens du club. Sur la durée, Brive n’a pu maintenir le cap, malgré une belle solidité à domicile (un seul revers concédé à Amédée-Domenech).

  • Smith et Slade

On attendait avec impatience l’arrivée de toutes ces stars internationales en Top 14. S’il faut en mettre en lumière, prenons la direction de Pau. Les All Blacks Colin Slade et Conrad Smith ont clairement chamboulé le jeu de l’équipe béarnaise et ils ne sont pas étrangers au maintien de la Section dans l’élite du rugby hexagonal. En voilà deux qui ne sont pas venus se la couler douce dans notre championnat.

Conrad Smith et Colin Slade (Pau) - janvier 2016

Conrad Smith et Colin Slade (Pau) - janvier 2016Icon Sport

  • Marcel-Deflandre, public fidèle

9. C’est le nombre de fois où Marcel-Deflandre a affiché guichets fermés cette saison. Il semblait nécessaire de le souligner. Le public maritime est fidèle et il mérite les honneurs. Et si l’ASR a réussi une aussi belle saison (9e), il n’y est pas pour rien. Probablement le meilleur 16e homme du Top 14.

Les Flops

  • Stade français
Sergio Parisse et le Stade français vont devoir se poser des questions sur l'échec de cette saison

Sergio Parisse et le Stade français vont devoir se poser des questions sur l'échec de cette saisonIcon Sport

  • Oyonnax
  • Nonu et Genia

Oui, le Top 14 attire des joueurs de renom. Des éléments qui crèvent l’écran lors des matches internationaux. Mais certains ne s’avèrent pas forcément être des bonnes pioches. Considéré comme l’un des meilleurs demis de mêlée du monde, Will Genia a été fantomatique au Stade français. Souvent blessé, il n’a disputé que 3 matches de championnat. Sur la rade, on s’étonne aussi sur le rendement de Ma’a Nonu. Il est aussi exceptionnel avec les All Blacks qu’il n’est décevant avec le RCT. Peu impliqué sur le terrain (malgré le fait d'être à chaque fois titulaire), des gestes stupides (2 cartons jaunes)... On attendait clairement autre chose de lui.

Will Genia (Stade français) - décembre 2015

Will Genia (Stade français) - décembre 2015Icon Sport

  • La fin de saison de Grenoble

Cela devient une habitude pour Grenoble : rater totalement ses fins de saison. 7 matches sans succès en 2013-2014 ; 5 défaites lors des 6 derniers matches l’an passé ; 6 revers de rang pour finir cet exercice... Le FCG pense pouvoir viser la qualification durant la saison mais le club isérois craque totalement lorsque le printemps arrive. 47 points au compteur, c’est aussi son plus petit rendement depuis son retour dans l’élite. Une copie à revoir de toute urgence.

  • Le sort réservé à Trinh-Duc
François Trinh-Duc au moment de faire ses adieux à Montpellier

François Trinh-Duc au moment de faire ses adieux à MontpellierIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés