AFP

Après ses menaces envers l'arbitre Poite, Tian a fait son mea culpa: "Je n'aurais pas dû m'énerver"

Après ses menaces envers l'arbitre Poite, Tian a fait son mea culpa: "Je n'aurais pas dû m'énerver"

Le 02/04/2016 à 23:54Mis à jour Le 03/04/2016 à 11:13

TOP 14 - Samedi, l'Oyonnaxien Silvère Tian a été expulsé par Romain Poite après avoir eu des mots durs envers lui sur le terrain. Hors de lui, il l'a même menacé avant de quitter la pelouse. A froid, il a présenté ses excuses.

Avant-derniers du Top 14, les Oyonnaxiens accumulent la frustration cette saison. Contre Grenoble, la tension a été telle que l'ailier de l'USO, Silvère Tian, n'est pas parvenu à rester maître de lui-même, ce qui lui a valu de quitter ses coéquipiers dix minutes avant le terme. "Je suis allé m'excuser auprès de Monsieur l'arbitre. Peut-être que je voulais tellement cette victoire -car elle était importante pour nous- que sur le coup, je me suis énervé. Je n'aurais pas dû car il y a pas mal de gamins qui suivent les matches. Ma réaction en tant que joueur professionnel, elle n'est pas bonne", a-t-il confessé à froid après la rencontre au micro de Canal +.

Pourtant, quelques minutes avant sa sortie de route, les siens faisaient la course en tête au tableau d'affichage (20-17), notamment grâce à un essai en contre de Silvère Tian de 80 mètres (61e). C'était avant une action des Isérois à l'entrée des 22 mètres de l'USO. Au sol, l'international ivoirien récoltait un carton jaune pour une faute au sol et payait surtout la répétition des fautes de son équipe.

Silvère Tian raccompagné par des stadiers à la fin de la rencontre

Silvère Tian raccompagné par des stadiers à la fin de la rencontreIcon Sport

Réaction sans filtre de l'ailier à Romain Poite: "Tu fais ch..., y'a rien !" Et le carton jaune s'est transformé en rouge pour cette familiarité. Fou de rage, le joueur ne manquera pas de glisser encore quelques autres amabilités et autres menaces avant de quitter la pelouse. Puis à la fin de la rencontre, l'ailier oyonnaxien n'avait pas semblé avoir oublié son contentieux avec le directeur du jeu. On l'a alors vu raccompagné par des stadiers et son entraîneur Stéphane Glas dans les vestiaires alors qu'il souhaitait s'expliquer avec Romain Poite pendant que celui-ci quittait la pelouse accompagné de ses assesseurs et de membres de la sécurité.

Si les conséquences devant la Commission de discipline ne sont pas encore connues bien évidemment, la sentence a été immédiate pour Oyonnax qui a perdu finalement cette rencontre (20-27), encaissant sa sixième défaite à domicile pendant que le maintien, lui, semble s'éloigner un peu plus.

Contenus sponsorisés