Icon Sport

2e journée Top 14 - Comme c'est le cas depuis 2006, Brive a dicté sa loi à Paris (22-13)

Comme c'est le cas depuis 2006, Brive a dicté sa loi à Paris

Le 29/08/2015 à 22:50Mis à jour Le 29/08/2015 à 23:25

TOP 14 - Huitième victoire de rang pour les Brivistes sur leur pelouse face aux Parisiens. Les Corréziens empochent au passage leurs premiers points (22-13).

Une mêlée solide, des joueurs combattifs, et un Gaëtan Germain en forme : les Brivistes connaissaient la recette. Ils l’ont suivie pour remporter leur premier match de la saison (22-13) ! En face, l'équipe de Paris a été dominée, maladroite, indisciplinée. L’absence de piliers internationaux au Stade français a pesé, mais depuis 2006, les Parisiens peinent à Amédée-Domenech. L’effet coujou ? Les champions de France laissent l’impression d’avoir laissé faire ce samedi soir.

Pendant soixante-dix minutes, les Parisiens subissaient les assauts de Brive. Pourtant, c’est bien Jules Plisson qui profitait de l’indiscipline corrézienne et ouvrait le score, dès la troisième minute. Puis, les mêlées s’enchaînaient, preuve des nombreuses maladresses de chaque côté. Mais là, les champions de France se faisaient chahutés, comme souvent à Amédée-Domenech. Heureusement pour le Stade français, Jgenti était nerveux ce samedi soir-là, et écopait d’un carton jaune à la demi-heure de jeu.

Dans le combat, Paris était déjà perdant. M.Marchat a attendu 40 minutes avant de sortir un pilier parisien : Jean-Baptiste De Clercq a été puni. Mais ça n’a rien changé : Brive restait le plus fort. Des avants dominateurs, et un buteur auteur d’un 100% à la pause : le CABCL dominait le Stade français de 9 points. Toujours pas d’essai : les deux équipes se cherchaient encore en cette deuxième journée de championnat. Les deux formations peinaient à jouer à la main.

L'ailier du Stade français, Djibril Camara, contre Brive - 29 août 2015

L'ailier du Stade français, Djibril Camara, contre Brive - 29 août 2015Icon Sport

Dix minutes pour se rattraper

A peine revenu des vestiaires, Paris ne se montrait toujours pas à la hauteur. Son ouvreur, Jules Plisson plaquait haut Benito Masilevu et sortait à son tour pour dix minutes (48e). Double sanction : l’arbitre accordait un essai de pénalité à Brive ! S’en suivaient quinze minutes d’indiscipline, de mauvais gestes, et de mêlées enfoncées ! Peet Marais sortait sur KO, Bonneval était hué tout le reste de la partie pour ce coup de coude.

Puis, Paris se réveillait enfin ! Plisson tentait des longues passes sur les ailes, Dupuy jouait rapidement les pénalités. Mais les champions de France ne concluaient pas, à l’instar de Vasuinubu qui laissait échapper le ballon en avant, à moins de 5 mètres de l’en-but briviste ! Le frère de Waisea s’est rattrapé à la 80e, en marquant un essai en contre. Brive s’est fait surprendre, mais Paris a réagi trop tard. Première défaite pour les champions de France, et un voyage à zéro point.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés