Icon Sport

26e journée Top 14 - Contre La Rochelle, Clermont lance vraiment son sprint final

Contre La Rochelle, Clermont lance vraiment son sprint final

Le 04/06/2016 à 10:34Mis à jour Le 04/06/2016 à 11:37

TOP 14 - Qualifiée pour les demi-finales, l’ASM Clermont Auvergne aborde la réception de La Rochelle avec une équipe presque type, et la volonté de soigner les détails. Ce dernier match de championnat avant Rennes doit lancer au mieux la fin de saison.

"C’est une nouvelle saison qui commence par ce match face à La Rochelle". Franck Azéma ne pouvait être plus clair ce mardi, lors de la reprise de l’entraînement. "Après onze mois à se battre pour en arriver là, tout repart à zéro".

La réception de Rochelais qui ne jouent plus rien, cette dernière rencontre à domicile marquée par les adieux aux joueurs partants, est donc considérée comme le premier palier de l’ultime ascension de la saison. La première des trois marches qui mènent au titre.

Sébastien Vahaamahina (Clermont) face à Toulouse

Sébastien Vahaamahina (Clermont) face à ToulouseIcon Sport

Dernier galop d’essai

Il s’agit pour le leader du Top 14 de l’ultime répétition avant le choc de Rennes dans quinze jours. "Il est important de l’aborder comme ça", confirme l’entraineur des Jaunards, qui sera très attentif à la prestation de son groupe. "Il faudra être précis dans tout ce qu’on fera, pour trouver des automatismes et des repères. Il faut aussi régler les défaillances du week-end dernier à Toulouse". Le coach attend 80 minutes de qualité, "les dernières en compétition avant la demi-finale".

Après dix ans à Clermont, Brock James jouera face à son futur club, son dernier match à Marcel-Michelin sous le maillot de l’ASM. L’émotion des adieux attendra le coup de sifflet final. "Après dix ans ici, j’y pense forcément. Mais j’essaie de penser un peu plus loin que ça. Pour l’équipe, ce match est très important pour lancer la préparation des phases finales sur une bonne dynamique", explique le franco-australien, qui rêve de clore sa longue parenthèse auvergnate en apothéose.

Brock James (Clermont) va affronter son prochain club, La Rochelle

Brock James (Clermont) va affronter son prochain club, La RochelleIcon Sport

Pas jaloux des barragistes

"C’est une chance d’être directement qualifié pour les demi-finales, et ce match doit nous permettre d’emmagasiner de la confiance pour la suite", résume Damien Chouly. A l’image de son capitaine, Clermont a l’expérience des saisons à rallonge.

Franck Azéma non plus ne boude pas son plaisir d’éviter les barrages. "Je ne vais pas me plaindre de ne pas avoir de match la semaine prochaine. Personne n’a envie de jouer un quart de finale. Ceux qui y sont diront que ça permet d'avoir du rythme. Bien sûr… à choisir, je préfère aller directement en demie".

Franck Azéma (Clermont)

Franck Azéma (Clermont)Icon Sport

Physiquement et mentalement plus frais que les saisons précédentes, les Clermontois s’autoriseront encore 48 heures de récupération lundi et mardi prochains, avant d’entrer activement dans la préparation de leur demi-finale. La rencontre face à La Rochelle est donc la dernière opportunité de parfaire les repères de l’équipe en compétition, et Azéma opposera aux Maritimes un groupe quasiment type.

Pas loin de l’équipe type

"Ça va ressembler à ça. Il y a toujours des hésitations, mais heureusement que je sais à peu près vers quoi je vais", confirme Azéma. "Quand je parle de certitudes à mes joueurs, je ne vais pas m’amuser à faire des changements pour faire des changements... L’important, c’était d’arriver à cette période avec un maximum de fraîcheur et du temps de jeu pour tout le monde parce qu’il peut y avoir des surprises, des blessés. Il faut que tout le monde soit prêt à bondir dans le maillot…"

Les seuls pépins fragilisent la première ligne de Clermont, privée de Kayser (fin de saison), Zirakashvili (cervicales), et dans l’attente fébrile du passage de Daniel Kotze devant la commission de discipline la semaine prochaine. A tous les autres postes, Clermont est presque au complet. Exemptés de voyage à Toulouse, Parra, Chouly, Rougerie ou Spedding devraient être remis dans le bain par Azéma.

Scott Spedding (Clermont) - 27 mars 2016

Scott Spedding (Clermont) - 27 mars 2016Icon Sport

Ce dernier semble avoir gagné sa place sur le terrain pour les phases finales, et devrait avoir du temps dimanche pour roder son association avec Nick Abendanon, repositionné ailier. Tous n’auront pas cette chance, mais l’arrière international appelle chacun à jouer collectif, malgré une concurrence qui sera cruelle pour près de la moitié de l’effectif. "Tout le monde a envie de jouer, mais on a un groupe de 40 joueurs donc c’est compliqué. On a discuté de ça, ce sont les choix du coach et il faut que tout le monde fasse son maximum pour l’équipe. Ce serait une faute de penser à soi maintenant. Un titre pour le club, c’est beaucoup plus important que nos cas individuels".

Après huit saisons à jouer le maintien avec Brive et Bayonne, il découvre une nouvelle pression à Clermont. On connaît l’histoire du club. Ici, il faut être performant et l’objectif est d’aller chercher un titre. Alors oui, je sens beaucoup de pression, mais c’est excitant". Le sprint final est déjà lancé dans la tête des Auvergnats.

Contenus sponsorisés