AFP

26e journée Top 14 - 9 essais et une première place, Clermont ne pouvait pas mieux terminer (57-8)

9 essais et une première place, Clermont ne pouvait pas mieux terminer

Le 05/06/2016 à 22:41Mis à jour Le 05/06/2016 à 23:36

TOP 14 - Pour la dernière de la saison au Michelin, les Clermontois ne pouvaient pas rêver mieux. Ils ont assuré le spectacle (9 essais) et leur place de leader. De quoi aller directement en demie.

Clermont s’impose logiquement avec le bonus face à une équipe rochelaise largement remaniée (57-8). Pour cette dernière au Michelin, l’ASM a inscrit la bagatelle de neuf essais grâce notamment à un triplé de Strettle (21e, 24e, 47e) et les deux premiers essais de Spedding (51e, 80e). Pourtant, c’était La Rochelle qui ouvrait le score dès l’entame grâce à Kaulashvili (3e) mais ce sera le seul essai du match pour les Maritimes. Clermont reste leader du Top 14, les Rochelais finissent la saison à la neuvième place.

L’enceinte auvergnate affichait complet ce dimanche soir pour la dernière de la saison. Une belle fête comme les Auvergnats savent faire et un beau clin d’oeil à des Rochelais devenus maîtres du genre cette saison. Une rencontre qui commençait d’ailleurs avec quelques minutes de retard à la suite d'un problème de licence pour Ryan Dubois.

Le jeune centre rochelais, qui était même contraint de se rhabiller, La Rochelle allait jouer à 22. Mais peu importe, équipe remaniée avec dix Espoirs sur la feuille ou non, le jeu est dans l’ADN de ce club et dès l’entame, Kaulashvili plongeait dans l’en-but. L’illusion ne durait que cinq minutes. Clermont a ensuite mis le pied sur l’accélérateur et quand l’ASM écarte ça va très vite. Une dure mais formatrice soirée pour la jeune garde rochelaise.

La vitesse de Strettle, la première de Spedding et la classe de James

Malgré une place assurée en demi-finale, ce match n’avait rien d’anodin pour les hommes de Franck Azéma. Le sprint final est lancé et à deux semaines du dernier carré, il fallait engranger le maximum de confiance. La prestation livrée est à la hauteur des attentes du staff avec la quasi-totalité des essais inscrits en première main.

David Strettle (ASM Clermont) face à La Rochelle - 5 juin 2016

David Strettle (ASM Clermont) face à La Rochelle - 5 juin 2016AFP

Idéalement servis par des avants dominateurs en conquête, les trois-quarts jaune et bleu étaient écoeurants de réussite. Un festival offensif agrémenté de nombreux moments d’émotions. Inconsciemment rassuré par la remontée de ses anciens coéquipiers bayonnais dans l'élite, Scott Spedding plantait ses deux premiers essais sous son nouveau maillot.

C’était aussi le dernier match à domicile pour Loïc Jacquet, Marthinus Van Der Westhuizen, Daniel Kotze et surtout Brock James. Rebaptisé "Dieu" par les supporters auvergnats, l’ouvreur australien n’a pas brillé au pied mais a fait rugir tout un stade à son entrée en jeu (48e). Puis en plongeant dans l’en-but après un travail parfait de Rougerie. Une question de classe.

Clermont est plus que jamais leader du Top 14 et peut préparer sereinement sa demi-finale dans deux semaines à Rennes. S’il fallait trouver une seule fausse note dans ce beau tableau, ce serait cette fébrilité technique dans le premier acte avec pas moins de 6 en-avant rien qu’en première mi-temps. Sinon, la mécanique des Jaunards semble rôdée et risque de faire mal en phase finale. Les Rochelais ne gagneront pas cette saison en dehors de leurs terres mais ont montré un très joli vent de jeunesse et de fraîcheur qui pourrait payer la saison prochaine.

Contenus sponsorisés