Icon Sport

26e journée de Top 14 - Agen-Oyonnax (23-19) : la dernière place, elle est pour l'USO

La dernière place, elle est pour Oyonnax

Le 05/06/2016 à 22:49Mis à jour Le 05/06/2016 à 23:23

TOP 14 - En s'imposant face à Oyonnax (23-19), Agen quitte le top 14 sur une victoire et évite la dernière place.

S'il y a bien une chose que l'on ne pourra pas retirer aux Agenais cette saison, c'est qu'ils n'auront jamais rien lâché. Une fierté dont ils auront encore fait preuve face à Oyonnax à l'occasion de la réception des Haut-bugistes, pour la dernière journée d'un Top14 qui expédiera les deux clubs à l'étage inférieur la saison prochaine.

Malgré un carton rouge infligé à Marc Baget après à peine plus de vingt minutes de jeu, les Lot-et-garonnais se sont imposés au courage, grâce aux essais de Hériteau et Tilsley. Au terme d'une rencontre plus accrochée que prévu, c'est donc Oyonnax qui termine à la dernière place du championnat.

Une place que personne ne souhaitait occuper. Pourtant, avec des compositions qui faisaient la part belle à la jeunesse des deux côtés, on attendait surtout du jeu de la part de deux équipes désormais libérées de réels enjeux. La première période répondait à ces attentes, le jeu au pied laissant place aux relances, malgré les maladresses. A ce jeu-là, Agen démarrait fort et inscrivait son premier essai alors même qu'Oyonnax n'avait pas encore touche le ballon.

On pensait les locaux lancés vers une belle fête à domicile, mais les débats de tendaient et une bagarre éclatait alors que Faure aplatissait pour l'USO. Baget écopait d'un rouge qui allait forcément compliquer les choses pour Agen.

Agen au courage

Et en effet, les débats allaient s'avérer nettement moins animés sur le plan du jeu. Déjà, parce que les Oyomen relevaient la tête. Ils profitaient notamment du déchet agenais, de l'excès d'envie des hommes de Mathieu Blin qui ne fermaient jamais le jeu et lâchaient forcément des munitions. C'est sur un ballon de récupération dont héritait Taufa que le trois-quarts aile inscrivait le deuxième essai oyonnaxien à la demi-heure de jeu. Le match semblait sur le point de tourner, alors même que la pause n'était pas encore atteinte. Mais c'était sans compter sur les ressources du groupe lot-et-garonnais.

La victoire agenaise lors de l'ultime journée de top 14

La victoire agenaise lors de l'ultime journée de top 14AFP

Car cette soirée, sans enjeux comptables, n'était pas anodine pour Armandie qui allait dire au revoir à l'un de ses gladiateurs, de ses symboles, en la personne de Jalil Narjissi qui mettait un terme à sa longue carrière sous les couleurs du SUA. Et comme une sortie, ça se soigne, les Agenais allaient s'arracher, pilonner leurs adversaires, ferrailler pendant toute la deuxième période pour permettre à leurs buteurs d'enquiller les pénalités (72e, 77e). Le dernier essai oyonnaxien n'y changeait rien et Armandie pouvait exulter. Le temps de quelques minutes, le long chemin de croix de la saison était oublié. Narjissi et les siens pouvaient quitter le Top14 la tête haute avant le temps de la reconstruction.

Contenus sponsorisés