Icon Sport

UBB-Clermont (51-21), l'antisèche - Un tel spectacle, on en redemande tous les week-ends !

Un tel spectacle, on en redemande tous les week-ends !

Le 04/10/2014 à 17:16Mis à jour Le 04/10/2014 à 17:21

Huit essais, un jeu débridé, des intentions perpétuelles... Ce UBB-Clermont constitue une magnifique vitrine pour le Top 14. Notre antisèche.

Le jeu: Un spectacle incessant

Un régal ! Tout simplement. Et le mot est faible. Pendant quatre-vingt minutes, les deux équipes n’ont cessé d’envoyer du jeu. Il faut le reconnaître, tout le monde a pris son pied devant un tel spectacle. Et pour le Top 14, cette affiche fut une magnifique promotion. Des actions à la pelle, des pénalités non tentées et huit essais au total. Bref, vous l’aurez compris, Chaban-Delmas était le lieu où il fallait être ce samedi. Cela change des matchs fermés, comme ce fut le cas vendredi soir entre Oyonnax et Toulon. Pour les supporters clermontois, la pilule va être dure à avaler. Mais on peut tout de même mettre en avant l’esprit des Auvergnats, qui n’ont jamais fermé le jeu, quitte à prendre des contres foudroyants. L’UBB, réaliste à souhait, s’avoue irrésistible quand elle évolue à un tel niveau…

Les joueurs: Bernard, Lonca ou Marais en feu

Au sein d’une partie aussi débridée, les trois-quarts bordelais se sont tout simplement régalés. S’il faut en sortir un du lot, on citera sans hésitation Romain Lonca. Inspiré, jouant toujours dans le bon rythme, il a éclaboussé la rencontre de sa classe, marquant le premier essai des siens. Connor ou Bernard, auteur de vingt points, n’ont pas été en reste. Au sein du pack, énorme activité de Avei, Marais et Clarkin.

Côté clermontois, difficile de retirer du positif après un tel naufrage. Offensivement, la paire Stanley-Davies a plus bien joué mais a souvent été transpercée en défense. Cudmore a fait des fautes, Kotze s’est avoué très passif. Lee et surtout Nalaga ont été en dessous de tout.

Pénalité de Pierre Bernard face à Clermont

Pénalité de Pierre Bernard face à ClermontIcon Sport

Le tournant qui n’a pas eu lieu: le sauvetage de Talebula

On joue à peine depuis douze minutes de jeu et Clermont tente de réagir après l’essai de Lonca. Davies trouve la faille en échappant à Le Bourhis et sert sur son aile Nalaga. L’ailier clermontois résiste à Connor et plonge pour aplatir. On croit à l’essai sauf que Talebula revient comme une balle de son aile opposée pour rentrer dans Nalaga et lui faire échapper le ballon. Sauvetage in extremis même si peu académique. Six minutes plus tard, Bernard marque le deuxième essai de l’UBB qui creuse alors l’écart au score.

Le tweet heureux: le jeu à l’honneur

Du jeu, du jeu et encore du jeu ! Voila ce qu’ont eu droit les spectateurs de ce match. Sous le soleil et entre deux des formations les plus joueuses du Top 14, pouvait-il en être autrement ?

La stat: la défense de Clermont a craqué

Leader du Top 14 après sept journées, Clermont s’appuyait notamment sur une énorme défense. Seulement trois essais encaissés en sept matchs. En quarante minutes à Chaban-Delmas, les Auvergnats ont plié autant de fois que depuis le début de la saison. Assez incroyable !

La décla : Lacrampe (demi de mêlée de Clermont)

" On est passé carrément à côté de notre match, que ce soit en première ou en seconde mi-temps [… ] On repart avec une petite déculottée, ça va nous faire du bien pour repartir au travail."

L’interrogation: Chalon, l'ancien... Bordelais

L'arbitrage, encore et toujours. Maxime Chalon, qui dirigeait son quatrième match en Top 14, s'est plutôt montré cohérent dans ses décisions ce samedi, sortant des cartons jaunes logiques et sans grande discussion possible. Mais sur les réseaux sociaux, nombreux ont été les supporters clermontois à se poser des questions sur la nomination de Maxime Chalon. Ce dernier a évolué comme joueur professionnel et a notamment porté les couleurs de... Bordeaux-Bègles (entre 2000 et 2001). Toutefois, il est bon de mentionner que Maxime Chalon représente le comité du Limousin. Et qu'il peut donc arbitrer l'UBB. C'est vrai que sa présence à Chaban-Delmas ce samedi a de quoi surprendre. D'autant que l'arbitrage héxagonal n'a pas envie de se retrouver une nouvelle fois sous le feu des critiques.

Contenus sponsorisés
0
0