Icon Sport

Toulouse-Toulouse (présentation) - Le RCT dans son jardin au Vélodrome

Toulon dans son jardin au Vélodrome

Le 28/03/2015 à 10:25Mis à jour Le 28/03/2015 à 10:29

Depuis le début de l'ère Boudjellal, le RCT s'est déplacé à neuf reprises à Marseille*. Des délocalisations choisies, la plupart du temps, dont le bilan est plutôt positif puisque les toulonnais n'ont perdu qu'une seule rencontre dans la cité phocéenne, face à Cardiff, en mai 2010. Le RCT reste d'ailleurs sur quatre succès de rang face à Toulouse au Vélodrome.

Dans les années 80 et 90, voir des Toulonnais comme chez eux au stade Vélodrome aurait certainement donné des ulcères à plus d'un Marseillais. La rivalité footballistique entre l'OM et le Sporting Toulon faisait de ce derby l'un des plus houleux de l'Hexagone. Mais avec le temps, le foot toulonnais a disparu du paysage, laissant le rugby seul maitre de la rade. D'un ballon à l'autre l'antagonisme n'est pas le même et les Varois ont pris leurs habitudes boulevard Michelet. Comme à la maison. Car après Mayol, le Vélodrome est devenu le deuxième jardin du RCT, ère Mourad Boudjellal, avec neuf matchs disputés dans les Bouches-du-Rhône*. Des "déplacements" pas toujours du goût des supporters qui doivent parcourir les 66 km entre les deux villes, avec notamment deux péages à franchir. Mais les résultats plaident en faveur du président du RCT. Sur les neuf délocalisations, Toulon s'est imposé à sept reprises, a concédé un nul et perdu une seule fois. Cette défaite remonte à 2010, lors de la finale du Challenge Européen face à Cardiff. Et cette fois-là, le choix de Marseille n'était pas celui de Toulon, puisque les stades sont choisis en début de saison.

Mourad Boudjellal (Toulon) au Vélodrome de Marseille

Mourad Boudjellal (Toulon) au Vélodrome de MarseilleIcon Sport

Toulouse, l'adversaire privilégié

Le bilan marseillais est donc positif pour Toulon. Et pas seulement en terme de résultat. Chaque année, le RCT joue au moins un match au Vélodrome, ce qui lui permet, sur une rencontre, de multiplier par quatre sa capacité d'accueil (Mayol peut accueillir 15 500 personnes). Un choix économique payant, puisque les spectateurs répondent présents à chaque rendez-vous. D'ailleurs, samedi le RCT pourrait battre le record de fréquentation du "Nouveau" stade Vélodrome qui, pour l'heure, s'établit à 63 832 spectateurs (OM-OL le 15 mars dernier). Un engouement lié à la réussite du club mais également au choix des affiches délocalisées. Tout sauf anodin. Samedi, le RCT reçoit pour la cinquième fois Toulouse à Marseille. Cette affiche XXL draine, en plus des supporters toulonnais, les (nombreux) fans toulousains présents dans le sud-est. D'ailleurs, la première sortie marseillaise de Toulon remonte à la saison 2008/2009, celle du retour dans l'Elite pour le RCT, avec une victoire des coéquipiers du capitaine Joe Van Niekerk (14-6) face à Toulouse devant 60 000 personnes.

Le RCT prêt à revenir à Marseille dans 15 jours

Et si l'enjeu sportif de ces rencontres délocalisées a parfois été secondaire, samedi l'intérêt sera également au rendez-vous. Premier, Toulon souhaite conserver la tête pour s'assurer une place au chaud dans les deux premiers. Quant à Toulouse, il faudra aller chercher des points à l'extérieur pour se qualifier. Autant d'ingrédients qui motivent les joueurs. "C'est une occasion fantastique de jouer ce match devant plus de 60 000 personnes, ce sera très excitant pour tout le monde", assure le pourtant expérimenté Ali Williams. Pour cette dixième à Marseille, Bernard Laporte et ses joueurs découvriront donc le Nouveau Vélodrome. Présent lors du match de Ligue 1 entre Marseille et Lyon le manager toulonnais est sous le charme de la nouvelle enceinte. "C'est un stade magnifique. On l'avait visité vide, mais plein c'est quelque chose. On espère y revenir dans 15 jours". En effet, en cas de victoire face aux Wasps en quart de finale de la coupe d'Europe la semaine prochaine, Toulon poserait une nouvelle fois ses valises à Marseille pour la demi-finale. Une nouvelle délocalisation qui, pour une fois, est espérée par tous les supporters.

Frédéric Michalak alors avec Toulouse face à Toulon - Septembre 2009

Frédéric Michalak alors avec Toulouse face à Toulon - Septembre 2009Icon Sport

*18 avril 2009 : Toulon 14-6 Toulouse
20 septembre 2009 : Toulon 18-13 Toulouse
17 avril 2010 : Toulon 33-23 Perpignan
23 mai 2010 : Toulon 21-28 Cardiff (finale Challenge Européen)
18 septembre 2010 : Toulon 28-16 Clermont
16 avril 2011 : Toulon 21-9 Toulouse
14 avril 2013 : Toulon 26-26 Clermont
29 mars 2014 : Toulon 32-28 Toulouse
27 avril 2014 : Toulon 24-16 Munster (½ finale HCup)

Contenus sponsorisés
0
0