Icon Sport

Top14 - RCT-ASMCA, l'antisèche (27-19): Niveau rythme, Toulon et Clermont sont prêts pour l'Europe

Niveau rythme, Toulon et Clermont sont prêts pour l'Europe
Par Rugbyrama

Le 29/11/2014 à 17:47Mis à jour Le 29/11/2014 à 17:57

Malgré une coupure de deux semaines, Toulonnais et Clermontois ont prouvé qu'ils étaient prêts pour les joutes européennes niveau rythme (27-19). Notre antisèche.

Le jeu : De l'envie oui, un peu trop parfois

Après deux semaines de coupure dûe à la trêve internationale, les joueurs des deux équipes avaient vraisemblablement des fourmis dans les jambes et beaucoup d'envie. Notamment durant le premier acte où le spectacle a été plaisant offensivement (3 essais). Il faut dire que les défenses étaient quelque peu fébriles (21 plaquages manqués), ce qui ouvrait pas mal d'espaces et donnait du rythme à la rencontre. Malheureusement, les intentions ne font pas tout. Toulonnais et Clermontois ont également gâché un peu le spectacle en raison de trop nombreuses approximations. Celles-ci ont freiné les ambitions des joueurs. Pour une mise en bouche avant les autres rencontres de la 12e journée, on a tout de même apprécié.

Les joueurs : D. Smith et Stanley ont donné le tournis aux défense

Auteur d'un doublé, l'ailier du RCT, David Smith, a été l'un des grands artisans de la victoire varoise. Son deuxième essai, à la 73e minute de jeu, a permis à Toulon, jusqu'alors accroché par Clermont au tableau d'affichage, de définitivement tuer le match. Autre trois-quarts à s'être illustré, Maxime Mermoz. Le centre international s'est montré très en jambes, en offrant notamment le premier essai de la partie à Smith après une belle course sur l'aile. Surtout, l'ancien Toulousain et Catalan a lui aussi franchi la ligne d'en-but juste avant la pause, répondant à Fritz Lee et permettant aux siens de prendre neuf points d'avance. Autre tricolore à s'être distingué, le pilier Alexandre Menini a été très actif, aussi bien dans le jeu courant que lors des phases défensives. C'est d'ailleurs l'ex-Montois qui revient sauver la patrie au dernier moment, en empêchant Ludovic Radosavljevic d'aller au bout de son action (26e). Grosses performances également au sein du pack toulonnais des troisième ligne Steffon Armitage et Chris Masoe. Pour son deuxième match avec les champions de France, l'ouvreur argentin Nicolas Sanchez a été plutôt inspiré et fiable au pied, malgré deux drops manqués. Au contraire de Menini et Mermoz, deux Varois ayant participé à la tournée du XV de France n'ont pour leur part pas brillé. Sébastien Tillous-Borde n'a pas vraiment réussi à imprimer le bon rythme. Mathieu Bastareaud a eu également du mal, commettant de nombreuses fautes de main, sans jamais vraiment franchir.

Du côté clermontois, la paire de centres a largement été à la hauteur. Benson Stanley, toujours aussi intelligent dans son jeu, a d'ailleurs permis à Aurélien Rougerie d'inscrire son 90e essai en championnat! Défensivement solides, les deux Auvergnats ont su trouver des brèches pour mettre le doute dans la défense du RCT. A noter le très bon match du numéro huit Fritz Lee, toujours aussi puissant et auteur d'un essai. Bien mis sur orbite par son ouvreur Brock James, très intéressant dans l'alternance et tranchant en attaque. A l'arrière, Jean-Marcellin Buttin s'est fait trop discret, tout comme l'ailier Julien Malzieu.

Le centre Benson Stanley a été l'un des Clermontois les plus remuants - Toulon Clermont - 29 novembre 2014

Le centre Benson Stanley a été l'un des Clermontois les plus remuants - Toulon Clermont - 29 novembre 2014Icon Sport

Le tournant qui n'a pas eu lieu : Toulon ne s'est pas affolé

Devant au score à la pause (17-8), les Toulonnais se sont contentés de gérer leur avance. Du moins c'est ce que l'on croyait puisque les Clermontois, eux, n'avaient pas dit leur dernier mot, réussissant même à passer devant au score à l'heure de jeu grâce à un essai d'Aurélien Rougerie (17-19). Loin de s'affoler, les Varois ont simplement remis leur bleu de chauffe et ont repris les devants grâce au pied de Sanchez et un essai de David Smith.

La stat : 13

Lors du premier acte, les deux équipes ont eu pas mal de déchet, la faute à une envie trop grande de jouer tous les ballons à la main mais aussi parfois à de la précipitation. A la pause, on dénombrait ainsi déjà treize en-avant (6 pour Toulon, 7 pour Clermont).

Le tweet analyse

Le carton jaune distribué par l'arbitre Alexandre Ruiz à l'encontre de Julien Bonnaire a fait débat sur les réseaux sociaux. Certains estiment que le troisième ligne joue bien le ballon en l'air face à Chris Masoe. Le directeur du jeu, lui, a estimé qu'il avait fait faute.

La décla : Julien Malzieu (Clermont)

" Si on n'est pas concentré et appliqué du début à la fin, ça ne pardonne pas contre les doubles champions d'Europe. Les miracles n'existent pas ici."

La question: Toulon et Clermont prêts pour l'Europe ?

Les deux formations nous ont régalé ce samedi en termes de jeu, d'intensité et de rythme. Mais au vu du déchet technique, on peut légitimement se demander si Clermontois et Toulonnais seront prêts le week-end prochain, aussi tôt après la coupure internationale, pour aborder les rencontres au sommet que leur prépare la Champions Cup. Car ce sont deux très gros morceaux européens qui attendent les deux premiers du Top 14: l'ASM se déplacera sur la pelouse du Munster le samedi 6 décembre alors que le RCT ira défier Leicester le lendemain. S'ils gomment leurs nombreuses maladresses et font preuve d'une plus grande efficacité, il auront bien sûr largement de quoi lutter contre les Irlandais. Aucun doute là-dessus.

Ivan PETROS et Fabien POMIES

Contenus sponsorisés