Icon Sport

Top14 - Brive-Toulon (13-53), l'antisèche: Après le rouge, la soirée briviste a tourné au cauchemar

Après le rouge, la soirée briviste a tourné au cauchemar

Le 19/09/2014 à 23:43Mis à jour Le 19/09/2014 à 23:59

Réduits à quatorze peu avant la demi-heure, les Brivistes ont ensuite été transpercés de toutes parts par des Toulonnais qui n'en demandaient pas autant (13-53). L'antisèche.

Le jeu: A quatorze, c'était trop dur pour Brive

Salués l'an passé pour la qualité de leur défense, leur férocité dans les zones de rucks et leur courage, les Brivistes semblent éprouver plus de difficultés cette saison. Beaucoup trop indisciplinés pour pouvoir lutter à armes égales avec leurs adversaires, les Corréziens ont malheureusement pour eux été fidèles à leur début d'exercice. Formation la plus sanctionnée avec onze cartons jaunes en cinq rencontres, cette fois, c'est le deuxième ligne sud-africain Peet Marais qui a coûté cher au CABCL. Auteur d'un coupe de poing suivi d'un coup de coude sur Romain Taofifénua, c'est fort logiquement qu'il a été exclu par l'arbitre Pascal Gauzère avec l'accord du préposé à la vidéo.

Déjà mis sur le reculoir par des Varois revanchards après leur défaite à Mayol contre le Stade français (24-28), les coéquipiers d'Arnaud Mela ont ensuite été rapidement réduit au rôle de spectateurs dans cette rencontre. Les trois-quarts toulonnais se sont régalés, relançant tous les ballons à la main et se faufilant entre les mailles du filet à huit reprises. Si le RCT n'a pas encore retrouvé un buteur aussi précis que Wilkinson face aux poteaux (0/1 pour Giteau, 9 points manqués par O'Connor), la conquête a été très satisfaisante.

La déception de Putasi Luafutu et les Brivistes

La déception de Putasi Luafutu et les BrivistesIcon Sport

Les joueurs: Delon Armitage régale, Marais dérape

Difficile de juger individuellement les Brivistes tant leur rencontre a viré au cauchemar après l'expulsion. Déjà privés du ballon dès l'entame de la rencontre, ils n'ont pas pu lutter avec leurs adversaires. On peut cependant souligner la belle prestation du bulldozer Sisaro Koyamaibole en troisième ligne. L'un des seuls à rivaliser et à déchirer le rideau des Varois. Prestation également convenable du demi de mêlée Jean-Baptiste Péjoine. Compliqué de passer sous silence le carton rouge reçu par le deuxième ligne Peet Marais, rendu coupable d'avoir donné un coup de poing suivi d'un coup de coude sur Taofifénua. Sans conteste le tournant de la rencontre et l'erreur de la soirée.

Face à une équipe réduite en infériorité numérique, les Toulonnais se sont régalés. Une pénalité passée de cinquante mètres en début de rencontre et de nombreuses relances à la main tranchantes, l'arrière Delon Armitage a crevé l'écran. Autour de lui, les trois-quarts ont également donné le tournis à la défense corrézienne. Mention spéciale à Rudy Wulf pour son triplé même si Maxime Mermoz, James O'Connor et Drew Mitchell méritent aussi de recevoir des louanges. La charnière Tillous-Borde - Giteau a parfaitement joué sa partition. Belle activité de Romain Taofifénua et Virgile Bruni.

Delon Armitage félicité par Rudy Wulf

Delon Armitage félicité par Rudy WulfIcon Sport

Le tweet polémique

Si le carton rouge de Marais ne semble souffri d'aucune contestation, de nombreux internautes se sont étonnés de l'essai accordé aux Brivites peu avant la pause. Sur l'action dans les cinq mètres de Toulon, Péjoine semble faire un en-avant en se saisissant du ballon. Dans le prolongement, Koyamaibole marque un essai. Aidé par son arbitre vidéo, Pascal Gauzère a validé cette réalisation, ce qui en a surpris certains et inspiré d'autres. Une chose est certaine, cette décision arbitrale n'a pas eu grande influence sur le résultat final...

La stat: 2

La saison dernière, les Corréziens avaient fait d'Amédée-Domenech un terrain quasiment imprenable. Imaginez, durant l'ensemble de l'exercice, ils n'avaient perdu qu'une seule fois (contre Biarritz) et concédé qu'un seul nul. Tous les autres adversaires étaient repartis vaincus. Après seulement six journées, Nicolas Godignon et les siens ont déjà chuté deux fois.

La décla: Arnaud Mignardi (Brive)

" C’est une grosse déception. On est une petite équipe, il faut que l’on apprenne"
Contre Brive, Rudy Wulf a inscrit trois essais

Contre Brive, Rudy Wulf a inscrit trois essaisIcon Sport

Contenus sponsorisés
0
0