Icon Sport

Top 14 - Ugo Mola - Fabien Pelous: deux hommes et un destin au Stade toulousain…

Mola-Pelous: deux hommes et un destin…

Le 22/06/2015 à 16:49Mis à jour Le 22/06/2015 à 18:02

TOP 14 - René Bouscatel, le Président du Stade toulousain, a officialisé lundi matin le nouvel organigramme du club. Pour remplacer Guy Novès, place à Ugo Mola et Fabien Pelous. Pour "faire fructifier l’héritage" Toulouse a changé d’hommes, mais pas seulement…

Novès = Mola + Pelous… Après avoir rendu hommage à Guy Novès "et le remercier pour tout ce qu’il a fait pour le club", René Bouscatel a présenté le "nouveau mode de fonctionnement" de son club. "Non pas que l’ancien n’était plus adapté mais surtout parce qu’il était impossible de faire du copier-coller de ce que faisait Guy", a-t-il rajouté. Alors que Noves cumulait les fonctions d’entraîneur en chef et de manager général, le Stade toulousain a donc fait le choix de séparer le terrain du reste avec la création "d’une direction sportive confiée" à Fabien Pelous, l’ancien capitaine du club et désormais ex-manager de l’équipe de France U20.

Pour ce qui concerne le terrain, c’est Ugo Mola, l’ancien entraîneur d’Albi (Pro D2), qui aura la lourde tâche de prendre la suite de Guy Noves et ses 10 Brennus et 4 Coupe d’Europe. "Ne cherchez pas de hiérarchie, ne cherchez pas de comparaison, c’est un mode de fonctionnement différent c’est tout", affirme Bouscatel. Une nouvelle ère s’ouvre au Stade Toulousain.

Mola "est venu sans chiens…"

Le successeur de l’entraîneur en chef Guy Noves c’est donc lui. Et si à ce titre il sait déjà qu’il va "être observé et scruté", Ugo Mola (43 ans) "n’a pas peur". "Je suis venu sans garde rapprochée ni chiens de garde", sourit l’ancien entraîneur d’Albi. Malgré l’inévitable pression qui va forcément peser sur ses épaules, l’ancien Stadiste (1990-96) semble sûr de lui. "Je n’ai pas de certitudes mais des convictions", précise celui dont son Président salue le "retour de l’enfant prodigue". Concernant sa future collaboration avec Elissalde et Servat, je n’ai pas un fonctionnement autoritaire et on va travailler ensemble, prévient Mola à l’attention de son "duo d’adjoints".

Intronisé en fin de saison dernière avec la bénédiction de Noves, dont c’est un proche, Mola devrait être accueilli avec bienveillance par son nouveau vestiaire. "On va apporter notre touche personnelle petit à petit", annonce-t-il pour bien insister sur le fait que la transition se fera en douceur. Propulsé sur le devant de la scène, Mola était le choix numéro 1 du Président Bouscatel après la décision de Bru de prolonger son bail en équipe de France. Il bénéficiera à ce titre de la patience des dirigeants si jamais la machine tardait à se (re)mettre en route…

Pelous, "l’homme transversal"…

"L’objectif est d’écrire un projet sportif pour l’ensemble du club et pour ce poste transversal j’ai pensé que Fabien était le mieux placé", estime Bouscatel. Ce que je souhaite, c’est mettre de la cohérence à l’intérieur du club et faire en sorte que tout soit mis en œuvre pour la réussite de l’équipe première, explique Pelous. "On veut donner du sens à l’évolution de ce club pour très rapidement gagner à nouveau des trophées", annonce l’ancien capitaine tricolore.

Son attirance pour la formation et son savoir-faire en ce domaine devrait occuper une grande partie de son emploi du temps. Rentré samedi d’Italie où il a terminé à la quatrième place de la Coupe du Monde U20, Fabien Pelous a déjà "beaucoup de rendez-vous de prévus pour commencer à travailler". "Il y aura un dialogue permanent entre nous deux", annonce Pelous même si la composition d’équipe, par exemple, sera de la seule responsabilité de Mola.

Contenus sponsorisés
0
0