Rugbyrama

Top 14 - Slimani, Hayman, Mas... Notre Top 5 des meilleurs piliers droits du championnat

Notre Top 5 des meilleurs piliers droits du championnat

Le 19/06/2015 à 09:35Mis à jour Le 19/06/2015 à 10:16

TOP 14 - Le Top 14 est en vacances. C’est désormais l’heure de distribuer les bons points. Voici la suite de notre équipe-type*. Vous aussi, votez pour le meilleur pilier droit du championnat.

* Ne sont pris en compte que les matchs de Top 14. Pas les internationaux ni les rencontres de Coupe d'Europe.

1. Rabah Slimani (25 ans)

  • Club : Stade français
  • Statistiques : 23 matchs joués, 19 titularisations, 1303 minutes disputées, 2 essais

Sa prestation en finale contre Clermont a été à l’image de sa saison : monstrueuse. L’an passé, il était sur la deuxième marche du podium mais c’est fort logiquement qu’il est couronné à l’issue de cet exercice. Grâce à sa petite taille, le droitier de Sarcelles a mis au supplice de nombreux adversaires en mêlée fermée. S’il n’a pas encore réussi à exploser sur la scène internationale, il a crevé l’écran avec Paris et a été l’un des grands artisans du titre. Dans le jeu courant, il se montre également très mobile et intéressant en défense (92% de plaquages réussis). Espérons pour les Bleus qu’il reste sur sa lancée lors de la Coupe du monde.

Rabah Slimani, le pilier droit du Stade français

Rabah Slimani, le pilier droit du Stade françaisIcon Sport

2. Carl Hayman (35 ans)

  • Club : Toulon
  • Statistiques : 21 matchs joués, 16 titularisations, 1223 minutes disputées

Pour sa dernière saison en tant que joueur, le All Black a fait honneur à son statut au sein de l’effectif du RCT. Et comme la saison passée, il a clairement gardé le leadership à son poste face à ses concurrents : l’Italien Martin Castrogiovanni (4 titularisations, part au Racing) et le Géorgien Levan Chilachava (6 titularisations). En bon capitaine, il a montré la voie à ses coéquipiers et a prouvé qu’il n’avait pas fait la saison de trop. Redoutable dans l’épreuve de force, il a été craint par la plupart de ses vis-à-vis, à juste titre. Puissant, le Néo-Zélandais a également marqué les défenses adverses.

Carl Hayman (Toulon) face à Leicester - Décembre 2014

Carl Hayman (Toulon) face à Leicester - Décembre 2014Icon Sport

3. Nicolas Mas (34 ans)

  • Club : Montpellier
  • Statistiques : 20 matchs joués, 15 titularisations, 1215 minutes disputées

Malgré ses trente-quatre ans et la saison compliquée de son club, le droitier international (78 sélections) a réussi à tirer son épingle du jeu. Ses performances lui ont d’ailleurs permis de retrouver le XV de France après avoir manqué le début du Tournoi. Cette saison, le "Bus catalan" semble en tout cas avoir retrouvé une seconde jeunesse. Connu comme l’un des meilleurs spécialistes de la mêlée, sa technique et son expérience sont redoutables.

Le pilier droit de Montpellier, Nicolas Mas

Le pilier droit de Montpellier, Nicolas MasIcon Sport

4. Marc Clerc (27 ans)

  • Club : Oyonnax
  • Statistiques : 24 matchs joués, 15 titularisations, 1234 minutes disputées

Quelle ascension pour celui qui a débuté le rugby à 18 ans. Le Haut-Savoyard a ensuite gravi les marches à force de travail et de patience. Après avoir fait ses armes en Pro D2, il a pris une autre dimension dans l’élite et cette saison, il a surpris son monde à l’image de son équipe d’Oyonnax. Au sein du pack de l’USO, ce beau gabarit (1m81 pour 120 kg) est parvenu à marquer les esprits. Et dans le jeu courant, il a énormément progressé, se rendant de plus en plus disponible et précis en défense (202 plaquages, 89% réussis). Et sa progression ne semble pas terminée.

Marc Clerc, le pilier droit d'Oyonnax

Marc Clerc, le pilier droit d'OyonnaxIcon Sport

5. Jean-Baptiste Poux (35 ans)

  • Club : Bordeaux-Bègles
  • Statistiques : 20 matchs joués, 14 titularisations, 953 minutes disputées

Débarqué de Toulouse la saison dernière, l’international (42 sélections) aux trois Coupes du monde disputées, s’est parfaitement fondu dans son nouvel univers. Capable de jouer aussi bien à gauche qu’à droite, c’est dans cette dernière position qu’il a été le plus utilisé durant l’exercice. Clairement, son expérience du haut-niveau est un plus pour ses coéquipiers. Le type de joueurs que l’on aime compter dans son effectif.

Jean-Baptiste Poux, le pilier de Bordeaux-Bègles

Jean-Baptiste Poux, le pilier de Bordeaux-BèglesIcon Sport

Vous aussi, constituez votre équipe-type du Top 14 et élisez votre meilleur pilier.

Qui a été selon vous le meilleur pilier droit du championnat cette saison ?

Sondage
47212 vote(s)
Slimani (Stade français)
Poux (UBB)
Hayman (Toulon)
Mas (Montpellier)
Atonio (La Rochelle)
Clerc (Oyonnax)
Johnston (Toulouse)
Zirakashvili (Clermont)
Chilachava (Toulon)
Fa'anunu (Castres)

Samedi, place au poste de deuxième ligne.

Contenus sponsorisés
0
0