Icon Sport

Top 14 - Rudi Wulf, ce remplaçant si indispensable au RCT

Wulf, ce remplaçant si indispensable au RCT

Le 22/09/2014 à 18:30Mis à jour

Sans être un titulaire indiscutable, le Toulonnais Rudi Wulf répond présent dès que le staff fait appel à lui. En témoigne ses trois essais face à Brive, vendredi soir.

En anglais, on pourrait lui coller l'étiquette de "Super sub"*. Rudi Wulf est de ces joueurs rarement titulaires mais qui font la différence une fois sur le pré. Sans jamais décevoir. Vendredi soir, à Brive, le polyvalent trois quart du RCT a fait parler la poudre. Positionné au centre, il s'est même offert un triplé. "Je suis très content, c'est la première fois dans ma carrière que cela m'arrive", lâche-t-il dans un sourire. Mais pas question de rester trop longtemps dans la lumière. Pas le genre du garçon: "je remercie mes coéquipiers. Delon (Armitage) a réussi un super jeu au pied. James (O'Connor) et Jean-Charles (Orioli) m'ont fait de belles passes. Nous avons fait un bon match et c'était une belle victoire".

"Toulon, c'est ma maison" 

Cette saison, celui qui a porté le maillot des All Blacks à quatre reprises n'a disputé que 194 minutes sous le maillot toulonnais. C'est peu, mais pas une raison de se plaindre. "Je suis patient et je continue de travailler. Je me tiens prêt si Bernard fait appel à moi", explique-t-il dans un français encore hésitant. Un état d'esprit qu'il partage avec son ami David Smith. Cependant, il pourrait glaner plus de temps de jeu lors des fenêtres internationales. Maxime Mermoz et Mathieu Bastareaud étant appelés en stage avec les Bleus, une place au centre lui semble promise. "C'est bien pour eux, je suis avant tout content qu'ils soient en équipe de France. Après, pour moi, ce sera peut-être l'occasion de jouer plus", révèle-t-il.

En jouant plus, Rudi Wulf aura l'occasion de démontrer ses qualités et son importance dans le groupe. Car au-delà de l'enjeu collectif, la question de son avenir s'inscrit en filigrane. Au club depuis 2010 (avec un intermède d'un an en super rugby) le trentenaire arrive en fin de contrat en 2015. Et comme l'heure est aux négociations dans le bureau du président Boudjellal, Wulf espère bien prolonger l'aventure varoise. "Je suis heureux à Toulon, c'est ma maison. Ma femme est d'ici, j'ai un petit garçon qui est né ici et un autre en cours. Je préfère continuer ma carrière au RCT si c'est possible", plaide-t-il. Car si ses années sur la Rade coïncident avec un accomplissement personnel, elles sont également une réussite sur le plan sportif, avec en point d'orgue les titres de l'an passé. "Le doublé H Cup – Top 14 est l'un des meilleurs moments de ma carrière. Faire le doublé était quelque chose d'historique, ça restera gravé à vie", se remémore-t-il. Le toulonnais d'adoption a désormais neuf mois devant lui pour espérer décrocher de nouveaux titres avant de pourquoi pas prolonger son histoire d'amour avec la Rade.

Rudi Wulf félicité par Delon Armitage après son triplé

Rudi Wulf félicité par Delon Armitage après son tripléIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0