Icon Sport

Top 14 - Rémi Lamerat (Castres): "La motivation est toute trouvée, quelle que soit l’équipe en face"

Lamerat: "La motivation est toute trouvée, quelle que soit l’équipe en face"

Le 18/02/2015 à 15:59Mis à jour Le 18/02/2015 à 16:07

Rémi Lamerat aborde pour nous le déplacement de Castres à Oyonnax, chez le futur entraîneur du CO. Le centre international est plus que jamais motivé pour sauver son club, peu importe l'adversaire.

Cette période internationale vous a-t-elle fait du bien?

Rémi LAMERAT: Oui, cela a fait énormément de bien. Je n’ai pas oublié le club parce qu’on en a parlé tous les jours. On est pas mal de Castrais ou d’anciens Castrais en équipe de France mais on voit autre chose et on bascule sur d’autres objectifs. En plus, on a gagné un match. Cela amène de l’entrain à l’entraînement et cela a fait du bien de s’aérer la tête en sélection.

Quel est le regard des internationaux des autres clubs selon-vous?

R.L: La plupart se demande pourquoi on en est là aujourd’hui. Il s’agit surtout d’interrogations. On leur répond tout le temps que si on avait la réponse, le club ne serait pas dans cette position à l’heure actuelle mais ils s’interrogent. On a beaucoup de messages d’encouragements. Mais lorsque nous jouerons contre eux, on sait très bien qu’il n’y aura pas de cadeau.

" J'ai toujours la défaite contre Toulouse en travers de la gorge"

Qu’avez-vous pensé du match face à l’Irlande?

R.L: Je trouve qu’on a quand même bien rivalisé. C’est vrai qu’on perd alors qu’on voulait essayer de remporter le match mais on ne perd que 18 à 11. Tout le monde nous donnait perdant avec un score beaucoup plus large. Je n’ai pas encore revu le match mais quand on voit notre fin de rencontre, on a su prendre le dessus et faire des choses intéressantes. On reste frustrés de ne pas avoir mis la marche avant un peu plus tôt. Cela aurait peut-être permis de ramener un meilleur résultat.

À titre personnel, êtes-vous satisfait de votre prestation?

R.L: Je suis assez content. J’ai joué un peu plus que ce que je pensais à la base et j’ai touché pas mal de ballons. Après, j’aurais préféré que cela se passe moins bien pour moi et que l’on reparte avec une victoire.

Rémi Lamerat face à l'Irlande

Rémi Lamerat face à l'IrlandeIcon Sport

Après la défaite face à Toulouse, vous sembliez très marqué, le fait de changer d’air vous a-t-il permis de vous en remettre?

R.L: Oui, cela purge un peu. J’étais très déçu après ce match parce que je pense qu’on a perdu de précieux points dans la lutte pour le maintien. Le lendemain a aussi été difficile mais dès le lundi, j’ai basculé sur un autre objectif et une autre préparation de match. Ce n’est toujours pas oublié parce que je l’ai toujours un peu en travers de la gorge mais cela fait du bien de voir autre chose.

" Le discours a changé. C’était certainement le but du président en changeant d’entraîneur"

Vous n’étiez pas présent lors de la présentation de Mauricio Reggiardo. Avez-vous travaillé avec lui depuis votre retour?

R.L: Mauricio gère les vidéos collectives avec David Darricarrère. Les deux travaillent en binôme. Il n’y a pas de souci par rapport à cela. Il y a juste mardi matin où nous avons fait des ateliers séparés. Dans le mouvement général, les deux interviennent donc cela n’est pas un problème.

Avez-vous aperçu des changements de mentalité chez vos coéquipiers depuis l’arrivée de Mauricio Reggiardo?

R.L: Un petit peu. Le discours a changé. C’était certainement le but du président en changeant d’entraîneur. Il nous a pris à part à notre arrivée pour nous expliquer ce qu’il avait déjà travaillé avec les autres, sa façon de voir le rugby et ce qu’il pensait pouvoir nous apporter. C’est une prise de marques en douceur mais efficace pour le moment.

Avez-vous trouvé le groupe changé?

R.L: Un petit peu. On a quitté ce groupe très marqué après la défaite contre le Stade toulousain et on a vu que les joueurs ont pu bien travailler physiquement. Ils se sont aussi ressourcés mentalement avec la semaine de vacances.

" On sait que Christophe Urios va vouloir gagner ce match pour permettre à Oyonnax de se sauver en Top 14"

Est-ce particulier pour le groupe de préparer un match contre l’équipe de Christophe Urios qui entraînera le CO la saison prochaine?

R.L: En y réfléchissant, c’est sûr que c’est un peu spécial mais on n’en a pas beaucoup parlé entre nous dans le vestiaire. En ayant annoncé très tôt que Christophe Urios viendrait la saison prochaine, on avait un peu coché ce match sur le calendrier. On pensait être dans une situation un peu plus favorable mais on sait que Christophe Urios va vouloir gagner ce match pour permettre à Oyonnax de se sauver en Top 14.

Est-ce une source de motivation supplémentaire pour vous?

R.L: Non, on se dira peut-être inconsciemment qu’on sera un peu plus regardé que sur un autre match mais aujourd’hui, la motivation est toute trouvée, quelle que soit l’équipe en face. L’important est de sauver le club. Il n’y a pas de regain de motivation par rapport à Christophe Urios.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0