AFP

Top 14 - Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles): "L'esprit d'Oyonnax est toujours là"

Ibanez: "Je suis persuadé que l'esprit Oyonnax est toujours là"

Le 26/08/2015 à 15:06Mis à jour Le 27/08/2015 à 16:44

Confronté à un CO version Christophe Urios coriace en ouverture du Top 14, le manager de l'UBB Raphaël Ibanez pense bisser samedi prochain à Oyonnax, autre référence en terme de férocité dans le combat.

Que vous inspire ce déplacement à Oyonnax?

Raphaël IBANEZ: Un peu à l'image du premier, on va s'attacher au contenu. Sur le sérieux, l'application des joueurs, l'enthousiasme et la générosité, c'est quand même un adversaire coriace que l'on a affronté samedi dernier. On sera exactement dans la même configuration, qui plus est à l'extérieur. Il y aura un accent à mettre sur la discipline qui a été plutôt bonne contre Castres. J'y vois un indice de progression, et à l'extérieur, dans le contexte Oyonnax, avec un engagement féroce, cela va compter.

Malgré son changement de manager, Oyonnax reste Oyonnax selon vous?

R.I: Je suis persuadé que l'esprit Oyonnax est toujours là. Leur premier match à Montpellier nous l'a démontré. Certes ils ont eu quelques difficultés sur certaines séquences de jeu mais dans l'ensemble, ce côté coriace, dur au mal, existe toujours. C'est une marque de fabrique, ça reste un match de rugby et nous avons aussi des atouts à faire valoir sur cette rencontre.

" On sera sous pression à Oyonnax dans certaines situations de jeu"

Le Castres que vous avez battu samedi était-elle la préparation idéale pour préparer Oyonnax?

R.I: C'est forcément un autre match, une autre configuration, avec un nouvel encadrement technique, avec un autre talonneur qui est à la barre de l'équipe. Cela fait beaucoup de talonneurs en fait (sourires)... Mais je n'ai pas de doute sur les capacités des autres talonneurs, que ce soit Christophe Urios ou Olivier Azam à mobiliser leurs troupes.

Quels enseignement tirez-vous du match contre le CO?

R.I: Je reste sur ma première impression après avoir visionné le match avec les coachs. Il y a de la matière à travailler, à construire. Le match est gagné donc cela amène un peu plus de confiance dans notre travail, ça nous conforte un peu plus sur nos axes de travail, sur les aspects positifs et aussi parce que l'on a envie de s'améliorer sur certains secteurs de jeu qui ont été difficiles.

Chaque saison, l'UBB a toujours du mal lors de son premier match à l'extérieur...

R.I: On s'y prépare. Dans nos contenus cette semaine, on va mettre l'accent sur la discipline nécessaire quand on est sous pression car on le sera à Oyonnax dans certaines situations de jeu, ainsi que sur l'état d'esprit qui m'a rassuré sur ce premier match, en défense notamment où on a été généreux. Il faut trouver cette équilibre avec la férocité dans l'engagement et dans les zones de contacts.

Emile Ntamack et Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles) - 4 août 2015

Emile Ntamack et Raphaël Ibanez (Bordeaux-Bègles) - 4 août 2015AFP

En terme de repères et comme on ne part que sur quatre matchs avant la coupure internationale, une équipe-type doit-elle se dégager?

R.I: Pas pour l'instant, ce serait à mon avis trop prématuré. On fait en sorte que chacun ait pu depuis la reprise atteindre un niveau de préparation physique correct, optimal et je sais que pour certains, s'ils n'ont pas l'opportunité de vite entrer sur le pré et de pouvoir s'exprimer, cela pourrait être contre-productif pour le groupe. L'idée sur les quatre matchs est que j'ai une photo assez complète de l'effectif et des forces en présence.

Jouer sur terrain synthétique à Oyonnax va-t-il changer quelque chose pour vous?

R.I: Je suis impatient de voir comment les deux équipes vont s'affronter sur ce terrain-là. J'ai le souvenir il y a an d'avoir assisté à la finale du Challenge européen à Cardiff et j'étais agréablement surpris par la vitesse, l'intensité. Cela ne gênait pas les joueurs dans leur engagement. La seule petite remarque concernait les rebonds qui étaient parfois un peu capricieux. Espérons samedi que les rebonds seront en notre faveur.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés