Icon Sport

Top 14, Racing-Metro - Laurent Travers: "Sexton a hâte de jouer et il sera sur le terrain samedi"

Travers: "Sexton a hâte de jouer et il sera sur le terrain samedi"

Le 20/02/2015 à 09:35

Le Top 14 reprend ses droits ce week-end avec un alléchant Racing-Clermont au programme. Un adversaire de marque qui oblige les Ciel et Blanc à se remettre tout de suite dans le bain sous peine de s'infliger un handicap dans le sprint final, comme l'explique le coentraineur Laurent Travers. Il revient également sur la titularisation de Jonathan Sexton.

Quand on n'a pas joué depuis trois semaines, attaquer de nouveau par Clermont est-ce la meilleure façon de se replonger dans le bain ?

Laurent TRAVERS: Tout le monde avait besoin de cette coupure, que ce soit les joueurs ou le staff. On sait très bien que cela a aussi un côté dangereux car il faut relancer la machine. Les matchs de reprise sont toujours compliqués, surtout quand on joue Clermont, qui domine actuellement le Top 14 avec Toulon. Au moins, il n'y a pas de question à se poser ni d'état d'âme à avoir. Il n'y a qu'une chose à faire : tenter de réaliser le match le plus abouti possible pour espérer le gagner.

Quelle a été votre gestion des internationaux, de retour de sélection ?

L.T: On a énormément discuté avec les joueurs concernés. C'est important de faire un état des lieux concernant le temps de jeu qu'ils ont eu. Je pense à des joueurs comme Bernard Le Roux ou Jamie Roberts, qui ont fait deux fois 80 minutes sur de hautes intensités. On a été joueur et on sait que certains ont besoin de récupération.

Pourquoi le cas de Jonathan Sexton a t-il été géré différemment ?

L.T: Nous avons aussi discuté avec Jonny. Il a eu une coupure de trois mois et a joué 70 minutes contre la France. Il s'est remis en jambes et il est important qu'il puisse continuer à jouer, d'abord pour le Racing-Metro mais aussi pour l'Irlande. Il ne faut pas oublier non plus qu'il n'est pas resté trois mois sans rien faire. Il s'est entraîné à vide, sans les contacts. Il a hâte de jouer et il sera sur le terrain samedi.

Brice Dulin est dans le groupe, pas Alexandre Dumoulin. Où en sont ces deux joueurs physiquement ?

L.T: On considère que Brice est apte à disputer un match de rugby. Sa blessure évolue au jour le jour et on estime qu'il a récupéré 95 % de ses capacités musculaires. En ce qui concerne Alex, il a fait une reprise de course qui s'est bien passée. Derrière, il a suivi l'entraînement collectif. Cela allait sur le premier mais la douleur est revenue au second. On a dit "stop" d'un commun accord. Une nouvelle procédure a été mise en place pour le soigner et on va prendre le temps nécessaire pour qu'il puisse revenir à 100 % de ses moyens.

Brice Dulin - Lyon-Racing - 31 janvier 2015

Brice Dulin - Lyon-Racing - 31 janvier 2015Icon Sport

" Si c'est pour faire un départ de cheval et une arrivée d'âne, ce n'est pas la peine"

Clermont et le Racing sont les deux meilleures défenses de Top 14. Ce sera avant tout un duel de défenses samedi ?

L.T: Ce qui est sûr, c'est que Clermont est la meilleure défense de Top 14. C'est une équipe qui prend très peu de points et on est conscient de ce qui nous attend. On est aussi conscient de notre potentiel et on n'a qu'une envie : en découdre et essayer de mettre en difficulté cette défense actuellement imperméable. Pour nous, le plus important est de continuer à marquer des points pour coller aux six premières places. On est bien parti mais l'important est de bien arriver. Si c'est pour faire un départ de cheval et une arrivée d'âne, ce n'est pas la peine. Je préfère l'inverse.

Clermont est une des équipes qui se nourrit le plus des fautes adverses avec 56 pénalités marquées depuis le début de la saison (43 pour le Racing). Avez-vous sensibilisé plus spécialement les joueurs sur l'indiscipline ?

L.T: On sensibilise les joueurs sur la discipline à tous les matchs, mais nous ne sommes pas les seuls. Quand vous dépassez les douze, treize pénalités concédées dans une rencontre, vous avez peu de chance de la remporter. Clermont est très réaliste et a de l'expérience. Ce sera à nous aussi d'acquérir cette expérience et d'être plus efficace lorsqu'on s'approche des lignes, que ce soit sous forme de trois points ou d'essai. Quand vous êtes efficace et discipliné, vous avez plus de chance de gagner les matchs.

Comment allez-vous gérer l'alternance entre les matchs de Top 14 et les coupures internationales qui s'annoncent ?

L.T: C'est particulier et pas toujours facile mais ce n'est pas une excuse car tout le monde est logé à la même enseigne. On ne pourra pas se permettre de se plaindre. Pourquoi cela nous gênerait plus qu'un autre ? Nous voulons continuer à gagner des matchs et pas nous chercher des excuses. On pourrait aussi parler de la Coupe d'Europe qui vient après mais on n'est pas là pour ça. On a déjà deux matchs importants qui nous attendent en championnat et les Saracens sont très loin. Ce qui arrive samedi est encore plus fort et plus dur puisque Clermont a battu les Saracens cette année.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés