Icon Sport

Top 14, Montpellier - Ranger tacle Galthié et loue la méthode de White

Montpellier: Ranger tacle Galthié et loue la méthode de White

Le 24/02/2015 à 09:20Mis à jour Le 24/02/2015 à 09:56

Ce n'est pas forcément celui qui s'exprime le plus dans les médias mais quand le Montpelliérain René Ranger se livre, ça décape. Des petites piques à l'encontre de son ancien manager Galthié et des louanges pour son remplaçant White: son point de vue est clair.

"Je ne prenais plus de plaisir". Dans un long entretien accordé à Midi Olympique, le trois-quarts all black de Montpellier, René Ranger (28 ans, 6 sélections), est revenu sur les changements récents dans le staff du MHR. Une occasion pour lui d'envoyer quelques piques à son ancien manager Fabien Galthié, tout en louant la méthode du Sud-Africain Jake White. Le maître à jouer François Trinh-Duc gravement blessé, une mauvaise série de sept revers de rang toute compétitions confondues: le club de l'Hérault a vécu une fin d'année 2014 pour la moins compliquée. Un épisode douloureux: "Certains joueurs étaient un peu en dedans avec toutes ces histoires  […] C'était une grande première pour moi. Et ça m'a fait un choc quand même..."

Depuis la prise de fonction de Jake White, le MHR a un bilan à l'équilibre (3 victoires, 3 défaites). La méthode du champion du monde 2007 est-elle meilleur que celle de l'ancien demi de mêlée du XV de France ? "Oui, et de loin !", répond sans détour Ranger. Avant d'argumenter: "Jake a beaucoup simplifié notre jeu. Ce qu'il veut, c'est mettre tous les joueurs, les Français et les étrangers, sur la même longueur d'ondes. […] Il essaie de créer une équipe dans laquelle chacun sache parfaitement ce qu'il a à faire. Au quotidien, la préparation est différente, les entraînements sont plus courts, les blessés ont plus de temps pour récupérer... Tout est beaucoup plus simple".

Rene Ranger - Toulon Montpellier - 27 septembre 2014

Rene Ranger - Toulon Montpellier - 27 septembre 2014Icon Sport

" J'ai des problèmes familiaux chez moi et la famille passe toujours en premier"

Et de continuer son propos: "La manière de coacher de Jake ressemble beaucoup à ce qui se fait en Nouvelle-Zélande. C'est difficile à expliquer... Par le passé, Montpellier voulait que les avants dominent coût que coûte. C'était très bien mais il y a beaucoup de talents dans cette équipe et nous voulons jouer un rugby de mouvement. Jake rend notre jeu très simple, très direct, très fluide. Avant, c'était très désorganisé, nous étions inconstants". Le système défensif mis en place par Fabien Galthié ? Là aussi, le Néo-Zélandais trouve à redire: "Je ne dis pas que la rush défense est un mauvais système. Je dis simplement que parfois, il n'y a pas besoin de faire ça. Jake nous fait défendre en ligne, ce qui est très simple. On ne se marche pas dessus".

Et si le All Black traînait un peu de pieds avec son ancien manager, il en explique la raison: "Je n'avais aucune attente particulière, je ne me donnais pas à fond. Je ne saurais pas trop dire pourquoi... Je suppose que je ne prenais plus de plaisir. Si tu n'aimes pas le jeu qu'on te propose, tu ne peux pas jouer à ton meilleur niveau." En fin de saison, René Ranger quittera l'Hérault pour retourner au pays. Une décision sur laquelle il ne s'est jamais étendu. Dans les colonnes du Midi Olympique de lundi, il précise: "J'ai des problèmes familiaux chez moi et la famille passe toujours en premier. Je ne peux pas faire grand-chose d'ici... Si je pouvais rester, je le ferais, parce que j'adore Montpellier. Mais ma priorité va clairement à mes proches. J'ai un problème, je dois y faire face". D'ici là, il entend bien "gagner le Top 14" et "laisser un bon souvenir"  aux supporters du MHR.

Contenus sponsorisés