Icon Sport

Top 14 - La Rochelle-Castres (41-16) - Quelque chose cloche à Castres

Quelque chose cloche à Castres

Le 13/09/2014 à 11:03Mis à jour Le 13/09/2014 à 11:25

Champion en 2013, finaliste en 2014, Castres est méconnaissable cette saison. La déroute à La Rochelle en est la parfaite illustration. Et le CO est relégable.

35 points à Toulouse, 43 à Montpellier et 41 à La Rochelle. En trois déplacements, Castres s’est fait corriger à trois reprises. Pour autant de victoires bonifiées pour l’adversaire. La fessée à La Rochelle ce vendredi a surtout mis en avant les énormes difficultés en ce début de saison. La conquête, impériale les saisons précédentes, n’est plus aussi performante. L’animation offensive, avec seulement six essais en cinq journées, laisse à désirer dans le sillage d’une charnière Tales-Kockott perdue. Et que dire de la défense ? Les chiffres font peur pour le CO, qui avait construit ses succès passés par une activité incroyable dans le combat et une férocité de premier plan dans le jeu au sol. Mais tout cela semble désormais bien loin. "Nous ne sommes pas sur la bonne pente. Nous ne sommes pas aussi sereins que la saison passée", reconnaissait à peine sorti du terrain le talonneur international, Brice Mach, au micro de Canal+.

Dernier du Top 14 samedi soir ?

En quelques mots, Mach a tout résumé. Sans sérénité, Castres perd ses moyens. Dans le jeu courant, il fait preuve d’une incroyable maladresse et d’un manque criant d’inspiration. Sa conquête, chahutée, ne lui permet pas de disposer de munitions propres. L’indiscipline constitue un véritable problème. A Marcel-Deflandre, Rodrigo Capo Ortega s’est fait sortir dix minutes alors que son compère, Yanncik Cabellero, a fait preuve d’une grosse nervosité, coutant plusieurs pénalités à son équipe. Collectivement, on a bien du mal à croire que le CO fait partie des outsiders cette saison. L’état d’urgence doit être vite décrété par le duo d’entraîneurs Darricarrère-Milhas, totalement déconfis sur le banc ce vendredi. "On ne va pas se cacher, on est dans une situation d'urgence avec seulement six points en quatre matches. On est dans le dur", avouait Darriacarrère. Certes, ce n’est que la cinquième journée mais Castres n’avait jamais fait une entame de saison aussi mauvaise depuis la création du Top 14. Imaginez-vous: si Bayonne prend un point contre Brive à Jean-Dauger samedi, Castres pointera à la dernière place. C’est sûr, quelque chose ne va pas du côté du CO !

Contenus sponsorisés
0
0