Icon Sport

Top 14 - David Mélé: "Le Stade toulousain est le plus grand club en France"

Mélé: "Le Stade toulousain est le plus grand club en France"

Le 07/07/2015 à 10:17Mis à jour Le 07/07/2015 à 10:56

TOP 14 - Arrivé en provenance de Leicester, David Mélé a participé à la reprise du Stade Toulousain ce lundi en compagnie de ses nouveaux coéquipiers. Et après un léger moment d'appréhension, l'ancien demi de mêlée de Perpignan attend la suite avec impatience...

Quel a été votre état d'esprit pour cette reprise avec le Stade toulousain ?

David MÉLÉ: On appréhende forcément un peu ce moment parce que c'est un grand club avec des grands joueurs. C'est le Stade toulousain. Lors de mon réveil ce matin (lundi NDLR), j'étais très excité à l'idée de reprendre mais il y avait quand même un peu d'appréhension. Je vais voir un nouvel environnement et un nouveau système de travail. Il y avait une petite boule au ventre mais tout s'est bien passé. Les mecs ont été cools avec moi. J'attends la suite avec impatience.

Il y a beaucoup d'attente au Stade toulousain, avez-vous senti un peu de pression sur vos épaules lors de cette reprise ?

D.M: Bien sûr. Dans un club comme le Stade toulousain, on attend forcément beaucoup de la part des nouveaux joueurs. Je vais travailler et tout faire pour essayer d'apporter ce que l'on attend de moi. C'est bien parce que je pense que la concurrence avec les autres demis de mêlée va être saine. Ce sont de très bons joueurs. Cela va être compliqué pour moi mais c'est un véritable challenge. Il y a de la concurrence dans tous les grands clubs et c'est cela qui fait avancer. C'est plutôt cool.

" Le Stade toulousain est un peu l'équivalent de Leicester en Angleterre"

Vous arrivez déjà d'un grand club...

D.M: Oui c'est vrai. Je sors aussi d'un club avec une très grande culture. En termes de rayonnement, c'est un peu similaire. Le Stade toulousain est un peu l'équivalent de Leicester en Angleterre. C'est le plus grand club là-bas et le Stade toulousain est le plus grand club en France. Il faut se faire à l'environnement. Il y a différentes manières de travailler et il faut s'intégrer le plus rapidement.

Vous avez remporté le Brennus  avec Perpignan, avez-vous la même ambition avec le Stade toulousain ?

D.M: On n'a pas encore fixé d'objectifs mais quand on signe dans un club comme le Stade toulousain, on a forcément l'ambition de jouer le titre et le haut du tableau en essayant d'aller chercher quelque chose en fin de saison. On va tout faire pour atteindre ces objectifs. Cela va être compliqué mais c'est ce qui rend notre sport intéressant.

" Je vais essayer de tirer mon épingle du jeu pour me frayer un chemin"

Personnellement, quelles sont vos objectifs ?

D.M: Je veux avant tout bien me fondre dans le collectif. Après, il y a déjà deux demis de mêlée en place dans l'équipe donc je vais essayer de me glisser quelque part. Je sais que cela sera difficile parce qu'il s'agit de deux très bons joueurs mais je vais essayer de tirer mon épingle du jeu pour me frayer un chemin. Je pense avoir un peu de mental pour travailler et je vais tout faire pour bousculer la hiérarchie.   

Quelles sont les différences par rapport à Leicester ?

D.M: Le temps ! Mais surtout la façon de travailler. Le système britannique est beaucoup accès sur la préparation physique et ce n'est vraiment pas un mythe. C'est vraiment pas facile. On sort des journées complètement lessivées. En France, on est un peu plus sur le rugby et l'instinct du joueur. Le rugby est un peu plus formaté en Angleterre. Mais les structures restent assez similaires et l'état d'esprit est le même comme les objectifs. C'est pour cela que je pense me familiariser assez vite avec la mentalité du club.

Vous avez dit que le Stade toulousain était le plus grand club en France, le pensez-vous toujours malgré la relative disette du club ces dernières années ?

D.M: Oui je le pense. Dans n'importe quel pays, le Stade toulousain est connu. C'est vrai qu'avec la course à l'armement, certaines équipes ont émergé ces derniers temps. Le RCT a notamment fait une petite razzia de titre mais je pense toujours que le Stade toulousain est un grand club. Ce n'est pas parce que j'ai signé ici que je le dis mais parce que je l'ai toujours pensé. Ce club restera le plus grand en France. Il y a une histoire et il faut faire perdurer cette tradition.

Contenus sponsorisés