Icon Sport

Top 14 - Bordeaux-Bègles ouvre son capital à Hong-Kong

Bordeaux-Bègles ouvre son capital à Hong-Kong

Le 19/06/2015 à 14:40Mis à jour Le 19/06/2015 à 14:42

En marge de l'annonce de l'arrivée d’Émile Ntamack au poste d'entraîneur des arrières de l'UBB, le président Laurent Marti s'est félicité du succès de la campagne de partenariat lancée fin mai et de l'entrée dans le capital du club d'un investisseur français résidant à Hong-Kong qui devrait booster l'ambitieuse UBB.

"La campagne de partenariat qui a démarré il y a trois semaines va au delà de nos espérances. C'est fantastique, on est parti pour faire au moins 30 % de plus en partenariat", a reconnu Laurent Marti, le président girondin. "Nous rentrons beaucoup de nouveaux partenaires, ce qui prouve l'engouement pour le club mais on note aussi que nos partenaires actuels, globalement, augmentent leur portefeuille avec nous, ce qui est très bon signe pour la suite"

Au niveau des abonnements, l'UBB, premier public de France et d'Europe en terme d'affluence, septième public de France tous sports confondus en ayant joué trois matches à Bègles (7900 spectateurs maximum), parle de pulvériser en recettes ce chiffre d'affaires. Du coup, le club ne devrait pas avoir de difficultés pour atteindre le budget de 20,5 millions d'euros, soit une augmentation de 3,5 millions d'euros de ressources supplémentaires à trouver par rapport à celui de cette saison.

Le président de Bordeaux-Bègles, Laurent Marti

Le président de Bordeaux-Bègles, Laurent MartiIcon Sport

Bordeaux-Bègles, qui avait lancé il y a deux ans "UBB Grands Crus" (avec les acteurs du monde du vin) devenu son premier partenaire économique, et qui vise un rapprochement avec les acteurs majeurs de la filière aérospatiale via la nouvelle entité "UBB Aérospace", a décidé d'ouvrir son capital à l'export. C'est ce qu'a annoncé Laurent Marti avec l'entrée dans le capital à hauteur de 10 % de Louis-Vincent Gave, grand passionné de rugby, originaire du Gers qui vit et travaille dans la finance à Hong-Kong. 

Faire de Hong-Kong sa base pour se développer à l'international

Président du Valley Fort Rugby Football club, club de rugby local réputé, il s'est lié d'amitié avec le dirigeant bordelais lors de voyages de ce dernier sur place. Si pour l'heure, il s'agit "d'un petit mariage, de l'ordre de quelques centaines de milliers d'euros" selon Marti, la suite pourrait changer la face de l'UBB. En effet, Bordeaux-Bègles souhaiterait faire de Hong-Kong, où le rugby est très développé avec ses 30000 licenciés, avec une forte colonie de Français et d'Anglo-Saxons, où a lieu le plus important tournoi de rugby à VII, "sa base pour se développer à l'international", a confié Marti. "On va y installer une régie commerciale sur place pour attirer de nouveaux investisseurs de Hong-Kong, des Chinois, de l'international pour nous permettre de continuer notre développement".

Signe des bonnes relations entre les deux parties, et au-delà de l'échange acté avec deux joueurs du Valley Fort Rugby qui devraient venir pendant un mois s'aguerrir du côté de Bègles - l'UBB en fera de même dans la foulée - le club hong-kongais a décidé d'évoluer désormais avec le logo de l'UBB sur l'épaule de tous ses jeux de maillot. "C'est juste le début d'une belle aventure", a conclu Marti. 

Louis-Benoit Madaule (Bordeaux-Bègles) face à Toulouse - 23 mai 2015

Louis-Benoit Madaule (Bordeaux-Bègles) face à Toulouse - 23 mai 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0