Icon Sport

Top 14 - 25e journée - A deux journées de la fin, Bayonne cherche encore un buteur fiable

A deux journées de la fin, Bayonne cherche encore un buteur fiable

Le 12/05/2015 à 10:01Mis à jour Le 12/05/2015 à 10:07

A l'approche de la fin du championnat, les matchs deviennent de plus en plus serrés et décisifs pour le maintien. Problème, à Bayonne un buteur fiable fait toujours défaut. Il reste deux journées aux Bayonnais pour trouver la solution dans ce secteur de jeu si important.

"On va descendre l’année où on voit le plus de jeu". La phrase est d’un supporter bayonnais buvant son café au centre-ville. Dans cet estaminet, le rugby est évidemment au centre de toutes les discussions dans ce Bayonne passionné par son club de rugby. Le Bayonne de Patricio Noriega joue visuellement mieux que le Bayonne des dernières saisons. Pourtant, cet Aviron-là ne gagne pas plus souvent. Avant les deux dernières journées, les Bayonnais ont perdu quatorze rencontres soit autant que sur l’ensemble des saisons 2013-2014 et 2011-2012, une de plus qu’en 2012-2013.

La quatorzième défaite de la saison a été encaissée sur le terrain de Montpellier. Bayonne est reparti au Pays basque sans le moindre point au classement, alors que l’équipe pouvait espérer au minimum un point de bonus défensif au vu de sa prestation. Une fois encore, les Basques ont payé cher leur manque de réussite face aux perches. Stewart, Bustos Moyano, Loustalot, Fernandez et Spedding se sont succédés dans l’exercice cette saison, avec au final un taux de réussite moyen de 73%. Trop faible pour permettre aux Bayonnais d’être récompensés au classement de leur bon comportement dans le jeu.

A deux journées de la fin, Patricio Noriega (Bayonne) n'a toujours pas trouvé la solution

A deux journées de la fin, Patricio Noriega (Bayonne) n'a toujours pas trouvé la solution Icon Sport

Des pourcentages rédhibitoires

Ce pourcentage tombe même à 58% sur les quatre dernières rencontres. Pas vraiment un bon signe dans ce money-time où Bayonne est à la lutte avec Brive, Castres et Grenoble pour le maintien. Dans un match fermé contre le Racing à domicile, le deux sur quatre de Bustos Moyano était rédhibitoire pour penser l’emporter le 27 mars dernier (21e journée). Ce jour-là, Sexton et Machenaud réalisaient un quatre sur cinq pour assurer la victoire du Racing-Metro. À Toulouse quinze jours plus tard, les Bayonnais enthousiastes auraient pu l’emporter (22e journée). Mais au moment de convertir les occasions et de faire douter les Toulousains, le buteur argentin manqua par trois fois la cible sur six tentatives.

Sans certitude sur ses buteurs habituels, Pato Noriega a, depuis, fait un pari. L’entraîneur argentin a opté pour une ligne de trois-quarts plus performante dans le jeu, quitte à laisser ses buteurs habituels sur le banc. Rokocoko a été déplacé à l’aile à la place de Bustos Moyano. À la mêlée, Rouet est préféré à Loustalot, l’autre buteur de l’équipe en l’absence de Stewart blessé depuis novembre 2014 (fracture péroné). Santi Fernandez fut désigné pour buter. L’Argentin n’est pas connu pour être un buteur régulier, mais plutôt comme un bon buteur de complément pouvant prendre le relais en cas de faillite du buteur titulaire. Preuves à l'appui.

Scott Spedding fait partie des nombreux joueurs à s'être essayé aux tir au but cette saison à Bayonne - mars 2015

Scott Spedding fait partie des nombreux joueurs à s'être essayé aux tir au but cette saison à Bayonne - mars 2015Icon Sport

Régularité demandée sur les deux prochains matchs

Face à Grenoble, Fernandez a assuré un six sur huit dans un match où la ligne d’attaque de Bayonne donnait raison à son manager. Mais à Montpellier, le demi d’ouverture n’a pas réussi à enchaîner et réalise un quatre sur sept. Ces trois échecs (15e, 38e, 55e) ont empêché l’Aviron de prendre l’avantage psychologique sur les Montpelliérains. En face, le cinq sur six de Ben Lucas a permis aux siens de rester dans le match. Les deux drops de Trinh-Duc ont éteint l’Aviron.

Lors des deux prochains matchs, les Bayonnais ne peuvent pas se permettre une telle inconstance dans le jeu au pied s’ils veulent prendre les points nécessaires pour se maintenir. Noriega devra faire un choix entre Bustos Moyano, Fernandez ou Loustalot. Le joueur désigné devra pour sa part se montrer efficace et régulier sur deux matchs à la suite. Le genre de performance jamais réalisée cette saison par un buteur bayonnais. Mieux vaut tard que jamais.

Contenus sponsorisés