Icon Sport

Thomas Lombard: "Il y aurait une logique de méritocratie de voir Toulon et Clermont aller au bout"

Lombard: "Il y aurait une logique de méritocratie de voir Toulon et Clermont aller au bout"

Le 04/06/2015 à 15:37Mis à jour Le 04/06/2015 à 15:38

Dans la deuxième partie de cet entretien qu'il nous a accordé, Thomas Lombard décortique la seconde demi-finale Clermont-Toulouse et nous en dévoile les clés. L'ancien international français n'arrive pas à dégager de favori dans ce qu'il considère comme une opposition de style.

Clermont-Toulouse est-il, selon vous, l'affiche la plus indécise des deux demi-finale ?

Thomas LOMBARD: C'est la plus équilibrée, et je dirais même que c'est du 50-50 alors que je vois plus 55-45 pour Toulon-Paris. On a une équipe de Clermont qui a un peu mieux digéré, je crois, son échec européen que les années précédentes, et un Toulouse qui alterne le bon et le moins bon mais qui est revanchard au vu de son histoire récente. Il a en effet du mal à atteindre les demi-finales en coupe d'Europe depuis deux saisons et doit subir la concurrence du RCT, qui truste les titres à sa place.

Les Auvergnats semblent tout de même un peu moins fringants depuis leur défaite en finale de coupe d'Europe contre Toulon...

T.L: Clermont a souvent du mal à évacuer ses défaites en Champions Cup. Maintenant, les séquences de match sont différentes. Il y a eu un peu plus de temps qui s'est écoulé entre la finale contre Toulon et cette demie. La victoire à Grenoble a aussi été une bonne thérapie pour l'ASMCA, elle lui a permis de rebondir même s'il y a eu quelques petits accrocs après.

Sur les dernières semaines, Toulouse semble montrer beaucoup plus de certitudes et d'allant dans son jeu. A-t-on retrouvé un grand Stade toulousain ?

T.L: Je me pose cette question. Il y a un mois et demi, j'y aurais répondu sans hésitation. C'est plus flou depuis deux matchs. Si Lionel Beauxis met la dernière pénalité avec l'UBB lors de la dernière journée, ils perdent la rencontre. Contre Oyonnax, on ne peut pas dire que cela ait été une partie de plaisir non plus. Ils n'ont pas maîtrisé leur sujet comme cela avait pu être le cas contre le Stade français et Toulon.

Wesley Fofana et les Clermontois pourront s'appuyer sur un jeu fait de déplacement selon Thomas Lomnbard - mai 2015

Wesley Fofana et les Clermontois pourront s'appuyer sur un jeu fait de déplacement selon Thomas Lomnbard - mai 2015Icon Sport

L'envie d'offrir un dernier titre à Guy Novès peut-elle transcender les Toulousains ?

T.L: C'est l'une des clés de motivation. Il y en a d'autres qu'on peut détailler: l'absence de certains dans la liste des 36 pour la Coupe du monde, l'absence de titre depuis 2012, les critiques à leur encontre durant cette période, notamment en début de saison, et puis, effectivement, le départ de Guy qui en rajoute une couche. Au final, cela fait beaucoup d'éléments qui laissent penser qu'on aura un Stade toulousain très motivé.

" Si le RCT va en finale, le Stade toulousain est l'équipe qui a le plus de caractère pour le battre"

La mêlée sera un des enjeux de ce match, alors qu'une grosse incertitude existe sur le droitier toulousain et que Clermont a deux clients à gauche avec Debaty et Domingo…

T.L: On ne sait pas encore si Census Johnston pourra jouer et c'est une grande question. Si, par chance, il le peut, cela enlèvera au staff toulousain une grosse épine du pied (Entretien réalisé avant la décision de la commission de discipline de blanchir Johnston, ndlr) . C'est clair que si la mêlée toulousaine n'est pas au mieux samedi, ce sera problématique pour organiser leur jeu. J'ai aussi trouvé que l'entrée des jeunes a été intéressante contre Oyonnax. Idéalement, il serait quand même préférable pour Toulouse que Johnston joue ce match.

Clermont a connu des soucis de charnière lors de ses dernières sorties. Cela peut-il peser sur la confiance des Auvergnats ?

T.L: C'est de nature à déstabiliser une équipe qui a justement besoin de sérénité et ce n'est pas un signe rassurant. Le fait de devoir alterner au dernier moment sa charnière n'est pas l'idéal. On peut se dire aussi que Morgan Parra sera scruté par tous les observateurs, à commencer par le staff de l'équipe de France qui se cherche aussi un buteur.

Selon le consultant, c'est du 50-50 entre Clermont et Toulouse - janvier 2015

Selon le consultant, c'est du 50-50 entre Clermont et Toulouse - janvier 2015Icon Sport

Quelles sont les autres clés de cette demi-finale ?

T.L: Si les Toulousains affichent la même défense que contre le Stade français et Toulon, Clermont aura du mal à mettre son jeu en place. La solution pour le Stade toulousain sera sûrement d'avoir un jeu direct et de compter sur l'apport du banc et la puissance des Tekori et compagnie, utilisée sur du jeu à une passe, pour user l'adversaire et le mettre à mal physiquement. Clermont est une équipe qui joue un rugby avec beaucoup de déplacements. Toulouse crée davantage sa force sur sa défense, sa puissance physique et évidemment sur les capacités d'éléments comme Médard ou Huget à se créer des situations. C'est un peu la même opposition de style que pour Toulon-Stade français.

Quelle sera, selon vous, l'affiche de la finale cette année ?

T.L: Si je suis logique, je dirais clairement Toulon-Clermont pour une énième finale entre les deux. Ils ont terminé premier et deuxième de la phase régulière et il y aurait une logique de méritocratie de les voir aller au bout. C'est d'ailleurs souvent ce qui arrive. Maintenant, l'équipe qui a, selon moi, le plus de caractère pour battre Toulon en finale, si bien sûr Toulon va en finale, c'est le Stade toulousain.

Pour Thomas Lombard, il faudra s'attendre à voir des Toulousains revanchards, ici Vincent Clerc - mai 2015

Pour Thomas Lombard, il faudra s'attendre à voir des Toulousains revanchards, ici Vincent Clerc - mai 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés