Icon Sport

Petite victoire de Montpellier qui perd Trinh-Duc

Petite victoire de Montpellier qui perd Trinh-Duc

Le 11/10/2014 à 17:06Mis à jour Le 11/10/2014 à 17:32

Non sans difficulté, le MHR est venu à bout d'Oyonnax (25-9). Mais a surtout perdu son demi d'ouverture pour plusieurs mois.

22ème minute de jeu. François Trinh-Duc accélère depuis sa moitié de terrain et dépose la défense d'Oyonnax. Il n'a plus qu'à fixer Urdapilleta pour servir Nagusa, dont on connaît les qualités de finisseur. Mais l'ouvreur international hésite et se fait plaquer par son vis-à-vis. L'action ne donnera rien, et Trinh-Duc ne se relèvera pas. Sorti sur civière, il pourrait souffrir d'une fracture du tibia. C'est l'information à retenir de ce match pour le moins haché auquel on a pu assister, entre des Montpelliérains dominateurs en conquête mais trop souvent maladroits, et des joueurs d'Oyonnax courageux et rigoureux en défense, mais trop faibles en touche et en mêlée fermée. Finalement, le MHR s'impose 25 à 9, et continue son bout de chemin dans le Top 5. Oyonnax, de son côté, subit sa troisième défaite de rang et reste dernier du Top 14.

Il aura fallu attendre la toute fin du match pour assister au seul essai de la partie. Pas de quoi se réjouir, puisqu'il s'agit d'un essai de pénalité accordé par l'arbitre écossais de la rencontre, M. Mac Menemy, après un bon travail de la première ligne montpelliéraine. Hormis une fin de match plus aboutie, les joueurs de Fabien Galthié ont laissé tomber de nombreux ballons et l'issue du match aurait pu être beaucoup moins heureuse si Oyonnax n'avait pas gâché ses deux occasions d'essai par des maladresses, et notamment celle d'Yves Donguy (43e), qui commet un en-avant au moment d'aplatir.

Le doute s'installe à Oyonnax

Après deux défaites d'affilée à Charles Mathon, Oyonnax se devait de bien figurer à Montpellier. On a longtemps cru les joueurs de Christophe Urios capables d'aller chercher la victoire, ou au moins le point de bonus défensif. Leurs adversaires du jour leur ont offert plusieurs fois l'occasion de prendre l'avantage, mais des en-avants conjugués à une conquête en panne ont mis fin aux espoirs des joueurs de l'Ain. En ne prenant pas de point à l'Altrad Stadium, Oyonnax ne se facilite pas la tâche pour la suite du championnat. La saison passée, Oyonnax s'est maintenu grâce à un état d'esprit sans faille, et une conquête solide. Aujourd'hui, Antoine Tichit et ses partenaires de la première ligne se sont faits littéralement concassés par leurs vis-à-vis, et les lanceurs n'ont jamais trouvé la mire en touche. Si la défense d'Oyonnax semble bien en place, si la lanterne rouge du Top14 a su récupérer bon nombre de ballons sur les points de rencontres, la conquête a de quoi inquiéter. Perdre de quatorze points face à une équipe de Montpellier en panne d'inspiration ne laisse rien présager de bon pour la suite du championnat. Oyonnax, qui a obtenu son maintien lors de la dernière journée la saison passée, semble cette fois-ci en réelle difficulté. C'est désormais au sorcier Urios de trouver la bonne formule.

Contenus sponsorisés
0
0