Icon Sport

Demi-finale de Top 14 - Toulouse: Cyril Baille, d'Espoir à "héros"

Toulouse: Baille, d'Espoir à "héros"

Le 03/06/2015 à 11:05Mis à jour Le 03/06/2015 à 11:13

Auteur de l’essai victorieux face à Oyonnax en barrage le week-end dernier à domicile (20-19), Cyril Baille, le jeune pilier gauche toulousain (21 ans), confirme son potentiel et la capacité du Stade toulousain à sortir des jeunes talents prometteurs.

C’est lui qui était en bout de ligne à la conclusion de cette action interminable qui a permis au Stade toulousain de prendre le meilleur sur Oyonnax en barrage, samedi dernier. "Le héros du match? Je ne sais pas… J’ai juste conclu une action de deux minutes où tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice. C’est un honneur d’avoir marqué pour l’équipe mais c’est juste le fruit d’un travail collectif", avance Cyril Baille de sa voix si douce.

Alors qu’il aurait du disputer la finale du championnat de France Espoir avec ses "potes" du Stade toulousain face au Racing-Métro dimanche (défaite 31-21), le jeune pilier gauche (1m82, 113 kg), né à Pau (64) et formé à Lannemezan (65), a finalement vécu la plus belle après-midi de sa carrière frémissante la veille. Rentré en jeu à la 55e minute, en lieu et place de Steenkamp, sa performance a été unanimement saluée, par sa capacité à stabiliser la mêlée fermée toulousaine mais aussi à se rendre disponible dans le jeu.

Baille: "J’ai de la chance d’évoluer avec des joueurs de classe mondiale…"

"Je me rends compte que j’ai de la chance d’évoluer avec des joueurs de classe mondiale et j’ai essayé de donner le maximum", sourit celui qui a commencé par le football à six ans avant de rapidement bifurquer vers le rugby pour le plus grand plaisir de son père qui continue de lui suivre de près. Un passage à vide en milieu de saison, notamment entre le 31 janvier à Castres et le 15 mai à Grenoble l’a un temps éloigné des feuilles de match de l’équipe une (12 dont 3 titularisations cette saison) mais une remise en question personnelle.

Le probable départ de Schalk Ferreira (Agen?) et des performances de choix avec les Espoirs lui offrent aujourd’hui l’opportunité de participer au banquet final. Titulaire d’un contrat Espoir jusqu’en 2016, Cyril Baille est engagé jusqu’en 2018 avec le Stade toulousain et il a sans aucun doute choisi le meilleur moment pour confirmer son énorme potentiel.

L'essai de Cyril Baille a libéré Ernest-Wallon

L'essai de Cyril Baille a libéré Ernest-WallonIcon Sport

Dusautoir: "Ils ont montré qu’il y a avait de la relève à Toulouse…"

"Ils ont montré qu’il y avait de la relève à Toulouse. Leurs rentrées ont été salvatrices pour le groupe mais cela ne m’a pas surpris", apprécie ainsi son capitaine Thierry Dusautoir qui a également associé la performance du jeune pilier droit Dorian Aldéghéri. Les deux hommes, comme le jeune talonneur remplaçant Julien Marchand (20 ans), auront encore leur mot à dire samedi face à Clermont. "C’est ma première demie finale et on essaye de savourer un maximum, même si on est vite redescendu de notre nuage car un sacré défi nous attend", estime Baille.

" "Il y a encore beaucoup de choses à travailler… (Novès)""

Pour se faire, il peut compter sur le très exigeant Guy Novès qui a salué le travail de la formation toulousaine malgré ce qu’en disent certains mais a aussi vite tempéré la ferveur populaire. "Vous médiatisez l’essai de la victoire d’un jeune pilier et on oublie les détails mais quand on regarde de plus près il y a encore beaucoup de choses à travailler", a-t-il noté.

Le message est passé semble-t-il: "On a juste fait un bon match et le plus dur c’est de confirmer", abonde Baille dont le discours d’avant match est en revanche déjà celui d’un vieux briscard: "On va se mettre dans notre bulle, Clermont est favori: ils sont devant nous au classement et se sont reposés le week-end dernier". L’ASMCA ferait quand même bien de se méfier car "ils n’ont peur de rien", conclu Novès en évoquant ses jeunes pousses.

Dorian Aldéghéri fait partie des jeunes toulousains qui ont apporté du sang neuf en fin de match face à Oyonnax - mai 2015

Dorian Aldéghéri fait partie des jeunes toulousains qui ont apporté du sang neuf en fin de match face à Oyonnax - mai 2015Icon Sport

Contenus sponsorisés