Icon Sport

ASM-UBB (présentation) - Clermont, le moment de serrer les boulons

Clermont, le moment de serrer les boulons

Le 13/03/2015 à 09:15Mis à jour Le 13/03/2015 à 09:29

Bordeaux-Bègles ce vendredi, le Stade Français puis Northampton en Coupe d’Europe dans moins d’un mois, les prochains rendez-vous des rugbymen clermontois sont un crescendo de haut niveau. L’ASM Clermont-Auvergne doit serrer les boulons et monter en puissance, malgré des circonstances peu favorables.

De nombreux absents

Treize joueurs manquent à l’appel en Auvergne cette semaine. Sept internationaux sont en sélection (le Gallois Davies, le Géorgien Zirakashvili et les Français Debaty, Kayser, Chouly, Lopez et Nakaitaci) et ne participeront pas au match face aux Girondins. "Je le sais depuis le début de saison", coupe Franck Azéma. "On ne va pas se morfondre toute la semaine". Mais le coach doit en plus composer avec les blessures de Parra, Fofana, Chaume, Bardy, Malzieu et Kolelishvili. Les Clermontois seront bien 23 au coup d’envoi, et compétitifs. On va surtout voir revenir quelques tauliers dans le XV de départ. A commencer par Fritz Lee et Nick Abendanon, très attendus.

Des remplaçants qui peinent à maintenir le niveau

Même si Clermont n’est pas trop pénalisé par le turnover de son effectif, Rado, James ou Buttin pour ne citer qu’eux ont eu du mal à faire oublier les absences de Parra, Lopez et Abendanon samedi face à Bayonne. La charnière "bis" de Clermont et l’arrière (futur Bordelais) n’ont pas brillé, et leurs performances en demi-teinte ne sont pas forcément rassurantes en cette période où les absents sont nombreux. Parra out jusqu’au mois de mai, Lopez conforté en Equipe de France, Abendanon qui doit parfois souffler… Les remplaçants vont devoir se mettre au diapason, car Clermont a plus que jamais besoin de tout le monde.

Une grosse ration de physique dure à digérer ?

Alors que le Top 14 faisait relâche pendant les matches du Tournoi, les Clermontois se sont imposé une intense période de préparation physique. Destinée à les mettre dans les meilleures dispositions en vue d’une fin de saison qu’ils espèrent intense et chargée, cette session a semblé leur peser dans les jambes samedi face à Bayonne. "On prépare la fin de saison aussi. On vient d’avoir deux semaines un peu allégées, mais on avait bien chargé avant", explique Julien Pierre. "J’espère qu’on va retrouver du jus, que l’on n’avait peut-être pas contre Bayonne"Clermont doit retrouver aussi de la fluidité dans le jeu, et plus de précision que face à l’Aviron, avec quinze ballons perdus. "C’est un manque de concentration et de maîtrise", déplore Julien Bonnaire. C’est beaucoup trop de déchet pour pouvoir gagner les matches qui seront plus accrochés. "On fait une très bonne entame et on termine bien, mais entre les deux on a été approximatifs. Il faut être plus patients", réclame Franck Azéma. Malgré la courte semaine de préparation, le coach veut voir des progrès contre l’UBB.

Damien Chouly, Brock James, Julien Pierre et Julien Bonnaire lors d'un match de Clermont en Top 14 - 11 avril 2014

Damien Chouly, Brock James, Julien Pierre et Julien Bonnaire lors d'un match de Clermont en Top 14 - 11 avril 2014Icon Sport

Un Bordeaux qui devrait piquer…

Battus à domicile par le Stade français (22-23), les Bordelais sont sortis des six premiers, et viendront à Clermont tenter de rattraper les points perdus à la maison. "Il faudra faire un gros match pour battre cette équipe", prévient Julien Pierre. "Ils vont certainement venir avec un sentiment de revanche par rapport à la semaine dernière". Mis en difficulté par des Bayonnais loin d’être au complet le week-end dernier, les Clermontois devront faire face à une adversité plus dure encore ce vendredi soir. L’arrêt en gare de Clermont pourrait permettre à l’UBB de rattraper le train des barragistes en cas de bon résultat. "C’est une grosse équipe que l’on joue à un moment inconfortable à cause du Tournoi", résume Franck Azéma. Comme un match de phase finale avant l’heure.

La plus lourde défaite de Clermont cette saison, c’était au match aller

"On en a forcément parlé", concède Julien Pierre. "Quand on prend cinquante points, on le garde tous en tête". Les Auvergnats n’ont pas oublié la dégelée subie à Chaban-Delmas au mois d’octobre. 51-21, 6 essais encaissés. "Rien n’était allé ce jour-là, et ça reste un mauvais souvenir", rappelle Julien Bonnaire. Au-delà de cette revanche à prendre, les Clermontois vont surtout devoir montrer mieux que face à Bayonne, pour se rassurer eux, et leurs supporters…

Julien Bonnaire, le troisième ligne de Clermont

Julien Bonnaire, le troisième ligne de ClermontIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0