Icon Sport

9e journée Top 14, UBB-CO (59-7) - Après Clermont, c'est au tour de Castres d'être humilié par l'UBB

Après Clermont, c'est au tour de Castres d'être humilié par l'UBB

Le 11/10/2014 à 16:28Mis à jour Le 11/10/2014 à 17:31

L'UBB est incroyable: inspirée en attaque, elle a planté neuf essais à des Castrais totalement dépassés, une semaine après avoir corrigé Clermont. C'est fort.

C’était un véritable festival ce samedi à Chaban-Delmas. Après l’éclatante victoire la semaine passée face à Clermont (51-21), les Girondins ont remis le couvert en écrasant le vice-champion de France castrais 59- 7, large bonus offensif à la clé. Les Girondins étaient au septième ciel devant leur public et ils ont survolé le match, plantant neuf essais magnifiques de précision et d’intuition. C’est donc la sixième victoire pour Bordeaux face à des Castrais qui ont vécu un véritable calvaire, montrant également d'inquiétantes faiblesses. 

Un nouveau match de référence pour Bordeaux. A Chaban-Delmas, les Girondins ont régalé leur public et ce dès la cinquième minute avec le premier essai de Talebula. Talebula, finisseur implacable et indispensable dans ce match, tout comme Lesgourgues et Beauxis pour sa précision au pied. Les Bordelais ont été magnifiques tout au long du match et ont infligé une vraie raclée à Castres malgré un petit sursaut d’orgueil des Tarnais qui n’aura pas suffi (Combezou 52e). Il y avait tout dans ce match du côté de Bordeaux, de la technique, de l’agressivité, de l’inspiration et de la réussite. Les Girondins ont mis en place une véritable démonstration alternant les actions de groupe et les initiatives personnelles extraordinaires, de Connor, Talebula, Lesgourgues ou encore Le Bourhis.

Les Castrais en perdition

Alors que du côté de l’UBBn, il n’y a pas eu le relâchement si redouté c’était le cauchemar du côté de Castres. Les Tarnais ont bégayé leur rugby et subi les attaques éclairées de Bordeaux. Même si on peut reconnaître de bonnes actions et souligner l’essai de l’orgueil, les Castrais n’ont pas réussi à réagir pour renverser la vapeur, la faute à une entame de seconde période tout simplement catastrophique. Une victoire de très bon augure pour les Girondins avant d’entamer la campagne européenne vendredi prochain à domicile contre Edimbourg. Pour le CO, il va falloir sérieusement se réveiller. Car depuis le début de la saison, on ne reconnait pas ce club, champion en 2013 et finaliste l'an passé.

Contenus sponsorisés