Icon Sport

7e journée Top 14 - Lyon-Castres (28-18) - Lyon sort de la zone rouge, Castres y replonge

Lyon sort de la zone rouge, Castres y replonge
Par AFP

Le 27/09/2014 à 20:38Mis à jour Le 27/09/2014 à 21:02

Après une réaction d'orgueil après la pause, Lyon a dominé une équipe de Castres en plein doute (28-18), et qui glisse dans la zone de relégation.

Lyon s'est imposé à domicile, samedi au Matmut Stadium, face au vice-champion de France Castres (28-18) lors de la septième journée de Top 14. Le promu s'offre une bouffée d'oxygène et sort de la zone de relégation. Il plonge surtout dans le doute son adversaire d'un soir. Battus pour la quatrième fois en autant de déplacements, les Castrais n'ont toujours pas réussi à ramener le moindre point de leurs voyages. Largement menés au score (11-28 à la 65e), ils ont toutefois été tout près de décrocher le bonus défensif. Le centre Christopher Tuatara a rapproché les siens (18-28 à la 76e) avant que l'ailier, Romain Martial, laisse échapper la balle sur la ligne, sur un bon plaquage de Mosese Ratuvou.

Avec dix points au classement, les Castrais ferment la marche en compagnie de La Rochelle et Toulouse. En première mi-temps, Lyon avait compté sur le pied de son ouvreur, Stephen Brett. Peu inspiré dans le jeu, le Néo-Zélandais réalisait un 100% face aux perches pour permettre aux Lyonnais de rester au contact à la pause (9-11). En supériorité numérique après l'exclusion de Ibrahim Diarra, Lyon marquait par le demi de mêlée, Ricky Januarie, après un arbitrage vidéo (16-11, 46e). Bien lancé derrière une mêlée, Paul Bonnefond, ancien Castrais marquait le deuxième essai (21-11, 59). En contre, l'arrière, Romain Loursac, enfonçait le clou après une course de Toby Arnold (28-18, 65).

Castres était pourtant entré en action le premier. Sur une chandelle de l'ailier Geoffrey Palis, Martial avait tapé à suivre, battu deux défenseurs à la course avant de profiter du rebond favorable pour ouvrir la marque (5-0. 3e). L'ancien Lyonnais Julien Dumora se chargeait ensuite de rajouter deux pénalités bien placées (14e et 40e). Mais, privé de ballons en deuxième période, le vice-champion de France n'a plus rien marqué avant l'essai de Tuatara en toute fin de match.

Contenus sponsorisés
0
0