Icon Sport

6e journée Top 14 - Grenoble-Bayonne (24-15) - Et pendant ce temps, Grenoble engrange des points

Et pendant ce temps, Grenoble engrange des points

Le 20/09/2014 à 20:33Mis à jour Le 20/09/2014 à 21:01

Sans faire de bruit, Grenoble continue son petit bonhomme de chemin et peut regarder vers le haut du tableau après sa victoire contre Bayonne (24-15).

Grenoble n'est décidément pas prêt à lâcher des points dans son stade des Alpes. Comme Bordeaux-Bègles et La Rochelle avant lui, l'Aviron bayonnais en a fait l'amer constat ce samedi (24-15). Privée d'éléments importants et handicapée par un début de match difficile, la formation basque a pourtant posé des problèmes à des Isérois pas toujours inspirés mais qui ont su faire le dos rond et piquer à des moments clés. Une troisième victoire de rang à domicile pour le FCG, qui s'invite sans faire de bruit à la table des puissants de ce début de saison.

À Charles-Mathon, Grenoble avait plombé son match par une entame ratée. Contre Bayonne, c'est justement cette entame qui lui a permis de gagner. Dix minutes tonitruantes marquées par un essai de trois-quarts de l'ancien pilier palois Richard Choirat (6e) qui lui ont pratiquement suffi à elles seules à ramener les quatre points. Mis en confiance d'entrée avec un 13-0 prometteur au quart d'heure de jeu, les partenaires de Fabien Gegenbacher avaient les cartes en mains pour offrir à leur public une soirée de gala. Ce fut plutôt un thriller angoissant auquel le stade des Alpes a eu droit. Fort en mêlée et dans sa capacité à faire déjouer son adversaire, l'Aviron aurait mérité de ne pas rentrer bredouille de son déplacement.

Un essai litigieux refusé à Rouet

Oui, les Grenoblois se sont fait peur. Le score de 13-6 acquis à la pause était même flatteur, surtout après avoir échappé de peu à un essai de Guillaume Rouet, sévèrement refusé par M.Lafon pour un en-avant (22e). Revenus à 13-12 grâce aux fautes iséroises, sanctionnées par botte d'un Blair Stewart impeccable au pied face à son ancien club (18e, 21e, 44e, 50e) Bayonne a longtemps cru pouvoir être le premier à faire chuter le FCG chez lui. C'est pourtant lorsque la meilleure attaque du Top 14 semblait la moins inspirée qu'elle est parvenue à sortir une magnifique séquence de jeu dont elle a le secret, conclue par le puissant troisième ligne Rory Grice (57e). Les Isérois auraient même pu décrocher un bonus offensif sans un certain manque de lucidité, mais cela aurait été quand même bien payé vu le contenu du match.

Le FCG devait se rassurer après l'accroc de la semaine dernière à Oyonnax. Si tout n'a pas été parfait ce samedi, les hommes de Fabrice Landreau ont au moins réenclenché la marche avant. Quatre points bienvenus avant la réception compliquée du Racing-Metro, qui était venu les battre l'an dernier au stade des Alpes. Bayonne devra de son côté se montrer plus pragmatique à l'avenir, car le seul point obtenu à l'issue de ses deux derniers déplacements paraît bien trop maigre eu égard de la qualité des copies fournies.

Contenus sponsorisés
0
0