Icon Sport

6e journée Top 14 - Didier Casadeï (Brive): "On sait que Toulon, c'est du très lourd"

Casadeï: "On sait que Toulon, c'est du très lourd"

Le 18/09/2014 à 13:42

Si Toulon reste sur une défaite à domcile, Didier Casadeï et les Brivistes ne s'attendent pas pour autant à une partie facile, bien au contraire.

Didier, vous avez dû enrager à la vidéo lundi après ce match perdu à Bayonne?

Didier CASADEI: Un peu (soupir)...Disons que nous étions très déçus du résultat mais aussi très déçus d'avoir pris quatre cartons jaunes en quarante-cinq minutes. On s'est tirés une balle dans le pied pour pouvoir espérer un meilleur résultat.

On croyait le secteur de l'indiscipline réglé et que nenni, quatre cartons de plus récoltés samedi dernier ce qui du CACBL le mauvais élève de la classe en la matière...

D.C.: Oui mais c'est un peu paradoxal car il y a eu des plaquages hauts involontaires. Sans chercher à polémiquer et je n'ai rien contre le petit O'Connor qui est un très bon joueur mais quand arrive un mec de deux mètres pour plaquer un adversaire plus petit, c'est souvent la tête qui prend hélas. Quasiment toutes les équipes qui affrontent l'Aviron bayonnais récoltent des cartons sur ce joueur. Aujourd'hui, avec le public qui met la pression, je trouve qu'il y a beaucoup de plaquages hauts qui sont sifflés alors qu'à mon sens, il y a certains gestes beaucoup plus dangereux. Et avec l'usage parfois un peu abusif de la vidéo, certains joueurs en rajoutent pour obtenir un carton ou une pénalité ce qui peut induire en erreur le corps arbitral. Ce sont des phases de jeu ou de non-jeu qui créent de la confusion. La vidéo est très utile quand les actions de jeu se situent dans les cinq derniers mètres pour un essai, un passage en touche ou autres mais revenir sur des situations qui ont eu lieu plusieurs temps de jeu avant, c'est trop à mon sens. Elle casse un peu le rythme d'un match et peut permettre des simulations qui peuvent fausser le résultat d'un match. Mais je ne dis pas que la vidéo est néfaste car elle apporte aussi beaucoup d'avantages à notre sport. Quoiqu'il en soit, ce sont de stupides plaquages hauts de notre part et on aussi manqué de maîtrise et de discipline sur des brutalités et non dans le jeu.

On cite l'indiscipline comme principal secteur défaillant mais à la lecture des statistiques où vous êtes pratiquement devant dans tous les secteurs de jeu, on cible d'autres défaillances comme le manque de réalisme ou encore la conservation du ballon...

D.C.: Je pense que nous avons réussi à bien tenir le ballon dans son ensemble mais nous n'avons pas suffisamment été précis et efficaces sur la longueur du match pour pouvoir grappiller davantage de points. Cela fait partie de nos axes de travail cette semaine.

" On sait que les matchs pour le maintien se joueront contre nos adversaires directs"

Vendredi soir, c'est l'ogre toulonnais, champion d'Europe et de France qui se présente sur la pelouse d'Amédée-Doménech. Ces derniers ne sont pas au mieux depuis quelques rencontres alors est-ce le bon moment pour les rencontrer ?

D.C.: Je pense au contraire que c'est le plus mauvais moment ! Ils viennent de perdre un match à domicile et à la vue de leur groupe, ils amènent leur meilleure équipe du moment. C'est une formation qui survole le championnat et la Coupe d'Europe depuis deux ans avec de très grands joueurs et surtout un manager ultra expérimenté qui sait tirer la quintessence de son équipe. On sait que Toulon, c'est du très lourd et il nous faudra faire un très grand match pour rivaliser.

C'est un match extrêmement important car en cas de victoire, cela vous rapproche des premières places du classement mais inversement si vous échouez...

D.C.: On savait que nous serions continuellement sous pression à la vue de notre calendrier. On reçoit cinq fois sur les sept premiers matchs, certes, mais il s'agit de Clermont, Toulouse, Toulon et Bordeaux-Bègles. Et on s'est déplacés deux fois chez des équipes qui, comme nous, seront à la lutte pour le maintien. Ce début de Top 14 est à double tranchant pour nous. Il nous faut en accrocher le maximum à la maison mais on sait que les matchs pour le maintien se joueront contre nos adversaires directs.

Certains joueurs ont apparemment déçu à Bayonne: allez-vous faire tourner face à Toulon ou allez-vous plutôt vous appuyer sur certaines valeurs bien spécifiques pour affronter les Toulonnais ?

D.C.: Non... nous sommes dans l'ensemble plutôt contents de la performance des joueurs. Mais pour pouvoir gagner dans ce championnat aussi relevé, cela demande une très grande justesse et il faut nous améliorer à ce sujet. Maintenant, tous les joueurs dont je dispose dans l'effectif sont susceptibles d'être alignés.

Didier Casadei et Nicolas Godignon - brive - 2013

Didier Casadei et Nicolas Godignon - brive - 2013

Contenus sponsorisés