Icon Sport

6e journée Top 14 - Castres-Oyonnax (27-18) - Castres se remet la tête à l'endroit

Castres se remet la tête à l'endroit

Le 20/09/2014 à 20:24Mis à jour Le 20/09/2014 à 20:50

Brouillon mais bénéficiant de la réussite de Kockott, Castres s'est arraché pour disposer d'Oyonnax (27-18) et quitter la place de lanterne rouge.

Les joueurs du Castres Olympique ont remporté péniblement la victoire ce samedi face à Oyonnax 27-18. Si les Castrais se sont rassurés sur le fond, c'est à dire prendre les points de la victoire, ils n'ont pas du se rassurer sur la forme. Mêlée dominée, jeu approximatif, rythme très moyen... nous avions bien sur le terrain une équipe très fébrile. Et on peut penser qu'avec un peu plus de sérieux et de réalisme, Oyonnax pouvait au moins prendre le bonus défensif. Au moins car si les Castrais ont su scorer sur le carton jaune d'Oyonnax, ces derniers ont pris des points, dont un essai, sur les cartons jaunes castrais.

Ce match s'est résumé finalement à savoir qui bénéficierait des fautes de l'autre. Car le nombre d'erreurs a été très élevé, qu'elles soient techniques ou de discipline. Et à ce jeu-là il faut avouer que Castres s'en est bien mieux sorti. Notamment lors du carton jaune de l'Oyonnaxien Nemecek. C'est pendant ces 10 minutes que les Tarnais ont marqué leur premier essai. Et à contrario, c'est alors qu'ils jouaient à 15 contre 14 Castrais que les joueurs d'Oyonnax ont encaissé le second, œuvre de Kockott, homme du match.

22 points pour Kockott

Avec 22 points marqués sur les 27 de Castres (1 essai, 1 transformation, 5 pénalités) Rory Kockott a pesé incontestablement sur cette rencontre. Ce joueur dont on parle pour peut-être rejoindre l'équipe de France, dans la liste dévoilée dimanche soir par Philippe Saint André, a permis à son équipe de scorer dans ses rares moments forts. Il est vrai qu'avec un joueur comme lui dans ses rangs, Oyonnax n'aurait peut être pas perdu. On voit là son importance.

Avec cette victoire, Castres respire un peu mais ne c'est pas non plus montré très convaincant. Il reste beaucoup de travail au duo d'entraîneurs Milhas-Darricarère pour remettre l'équipe sur les bons rails. Pour Oyonnax, gagner à l'extérieur va devenir une vraie prouesse. Car ils en avaient réellement la possibilité ce samedi soir. Mais pour cela il faut marquer quand on joue à 15 contre 14... et surtout ne pas encaisser de points dans ces moments-là.

Contenus sponsorisés
0
0