Icon Sport

4e journée Top 14 - Montpellier n'en attendait pas autant

Montpellier n'en attendait pas autant

Le 05/09/2014 à 22:31Mis à jour Le 05/09/2014 à 23:09

En supériorité numérique après l'expulsion rapide de Beattie (11e), les Montpelliérains ont facilement pris la mesure des Castrais (43-10). Bonus à la clé.

Montpellier a vaincu son signe indien, et de quelle manière ! Les Héraultais avaient quitté le terrain de Lille en larmes lors de leur dernière confrontation avec le CO, il n'y avait ce vendredi que de la joie sur leur visage. Un peu plus de trois mois après la demi-finale épique de la saison passée perdue après prolongation, les partenaires de François Trinh-Duc ont pris une belle revanche sur Castres (43-10). Profitant d'un premier quart d'heure apocalyptique des Tarnais, marqué notamment par un carton rouge pour John Beattie (10e), les Cistes ont pu tranquillement dérouler leur rugby et infliger à leur adversaire une sacrée correction. Un troisième succès de rang qui vient confirmer la performance du week-end dernier à Clermont (20-21) et qui les propulse provisoirement seuls en tête du Top 14.

Le résultat aurait-il été fondamentalement différent sans le carton rouge infligé au troisième ligne écossais de Castres en début de match ? Pas si on se réfère aux premières minutes cauchemardesques du vice-champion de France, balayé et secoué dans tous les compartiments du jeu. David Darricarrère, l'entraîneur castrais, n'a en tout cas cessé de ruminer cette exclusion de Beattie, que certains trouveront sévère : "Des plaquages comme ça, je crois que j'en ai vu un paquet cette saison et la saison dernière, fulminait-il à chaud au micro de Canal+ Sport. Déjà que c'était dur, qu'on subissait la pression, je pense que ce fait de match nous rend la tâche plus compliquée. Le carton déroule le tapis rouge". Un tapis sur lequel a gambadé le MHR durant tout le premier acte, avec quatre essais à la clé, de Galletier (5e), Mowen (12e), Timani (31e) et Pélissié (36e).

Castres a eu une réaction d'orgueil, mais partait de trop loin

À la pause, le match était déjà plié et la prédiction de Thomas Combezou, qui lançait un "elle va être longue la partie !" à M.Raynal, l'arbitre de la rencontre, peu après le carton rouge, semblait ne souffrir d'aucun doute. C'est certainement aussi ce qu'ont dû penser les hommes de Fabien Galthié. De quoi se permettre un relâchement de vingt minutes au retour des vestiaires et permettre à la bête blessée de montrer qu'elle avait au moins de l'orgueil. Seulement un 14-7 encaissé après la pause, les Montpelliérains ayant mis un petit coup de collier après l'heure de jeu pour sécuriser leur bonus, inscrire deux essais de plus (68e, 78e) et faire plaisir à leur public.

Le MHR avait perdu trois de ses quatre derniers matchs à Yves-du-Manoir contre Castres (et gagné qu'une seule de ses huit dernières confrontations avec le CO, domicile et extérieur confondus). L'enceinte héraultaise a depuis changé de nom, et l'Altrad Stadium a vécu un sacré beau baptême officiel avec en bonus une fessée à la traditionnelle bête noire. C'est avec une place de leader et une dynamique en cours très positive que le MHR se rendra à Bordeaux-Bègles lors de la prochaine journée. À Castres, en revanche, le mieux entrevu à Pierre-Antoine contre Bayonne samedi dernier paraît déjà loin.

Mathieu Raynal donne un carton rouge à John Beattie (caché) sous les yeux du capitaine Rodrigo Capo Ortega - Montpellier Castres - 15 septembre 2014

Mathieu Raynal donne un carton rouge à John Beattie (caché) sous les yeux du capitaine Rodrigo Capo Ortega - Montpellier Castres - 15 septembre 2014Icon Sport

Contenus sponsorisés
0
0