Icon Sport

4e journée Top 14 - Grenoble-La Rochelle (30-12) - On n'arrête plus Grenoble

On n'arrête plus Grenoble
Par AFP

Le 06/09/2014 à 20:25Mis à jour Le 06/09/2014 à 22:14

Grenoble enchaîne un second succès bonifié de rang après avoir facilement disposé de La Rochelle (30-12) et suit le rythme des équipes de tête.

Le FC Grenoble s'est offert samedi lors de la 4e journée de Top 14 une seconde victoire consécutive à domicile en disposant, avec le bonus offensif, du Stade Rochelais (30-12), qui reste lanterne rouge du championnat. A nouveau séduisants dans les phases offensives et solides en défense, les Grenoblois, qui empochent le bonus, se sont notamment appuyés sur leur ouvreur Jonathan Wisniewski, impérial face aux perches et auteur d'un essai, pour bâtir leur succès.

Dominés en mêlée, leur secteur de prédilection et empêchés de progresser par le cadenas isérois, les joueurs de Patrice Collazo n'ont jamais réussi à trouver la faille. Grâce à cette victoire, la seconde d'affilée au Stade des Alpes après le festival d'essais qui a accompagné la réception de Bordeaux-Bègles (37-25) lors de la 3e journée, le club isérois recolle aux premières places du classement général avec 11 points.

La Rochelle toujours dernière du Top 14

En revanche, la situation reste inchangée pour les Rochelais. Vainqueurs avec la manière le week-end dernier face au Stade Toulousain (37-25), les Maritimes demeurent scotchés à la dernière place du Top 14 avec 4 points et une troisième défaite en quatre matches. Comme face à Bordeaux-Bègles samedi dernier, le FCG était le premier à dégainer. Dans la foulée du coup d'envoi, l'ailier Gio Aplon héritait d'un ballon plein centre et mystifiait le rideau défensif rochelais par une feinte de passe. Lancé par le Sud-Africain, Fabien Gengenbacher offrait un point de fixation idéal à Charl McLeod, qui n'avait plus qu'à aplatir (2).

Mais c'était sans compter sur les ressources physiques des Maritimes, qui entraînaient les Isérois dans leur moitié de terrain pour un défi musclé, ancré au sol, duquel les locaux s'extirpaient non sans difficulté. La première période s'achevait sur cette longue mais vaine séquence de domination Rochelaise (13-6). Au retour des vestiaires, l'inévitable Ratini, meilleur marqueur du championnat, sonnait la charge côté grenoblois et s'offrait un raid vers l'en-but pour son sixième essai de la saison (49). Dominée sur l'ensemble des secteurs de jeu, l'équipe de Patrice Collazo craquait en fin de match en encaissant un essai en force de Wisniewski (72), qui donnait à son équipe le point de bonus offensif, poussé dans l'en-but par son pack.

Contenus sponsorisés
0
0