Icon Sport

2e journée Top 14 - Toulouse-CO (35-6) - Cette fois-ci, Toulouse a montré un tout autre visage

Cette fois-ci, Toulouse a montré un tout autre visage
Par Rugbyrama

Le 22/08/2014 à 22:25Mis à jour Le 22/08/2014 à 23:22

Une mêlée dominatrice et une attaque efficace... Toulouse s'est enfin retrouvé et a fait payer la note à Castres (35-6), bonus offensif à la clé. Pour l'heure, le CO n'a pas encore gagner en championnat.

Guy Novès peut être rassuré, ses Toulousains ont entendu son message ce vendredi. Moribonds lors de la première journée avec une victoire à l'arrachée contre Oyonnax (20-19), les Rouge et Noir ont cette fois fait bien meilleure figure dans le derby face à Castres (35-6). Plus solide en conquête, notamment en mêlée fermée, le Stade toulousain a pris la mesure d'un CO trop indiscipliné et qui a craqué en seconde période. Avec deux victoires en deux matchs et quatre essais inscrits face à son voisin tarnais (Fickou, Doussain, Médard et Bézy) synonyme de bonus offensif, Toulouse est provisoirement leader du Top 14.

L'affaire aurait déjà dû être bouclée à la pause. Deux ratés au pied de Flood (16e, 19e) et un essai très injustement refusé à Yoann Huget à la demi-heure de jeu, la faute à un arbitre assistant trop sûr de lui pour un en-avant... du genou de Clément Poitrenaud (35e). Suffisant pour provoquer la colère du staff toulousain mais pas pour inverser la tendance d'une partie largement dominée par les Stadistes. Plus forts en conquête, dans le sillage d'un Imanol Harinordoquy qui a montré qu'il n'était pas venu en pré-retraite sur les bords de la Garonne, et en mêlée fermée, les partenaires de Yannick Nyanga n'ont laissé guère d'espoir à des Tarnais de moins en moins dans le coup au fil des minutes. Sans Rodrigo Capo Ortega, Ramiro Herrera et Karena Wihongi, le pack du CO ne faisait clairement pas le poids, à l'inverse de Vasil Kakovin et Census Johnston, qui se sont tout simplement régalés en mêlée.

Un essai et une passe décisive pour Doussain

Après avoir retardé l'échéance, Castres sombrait au retour des vestiaires en moins de cinq minutes. Impliqué sur deux essais toulousains, Jean-Marc Doussain a rempli un capital confiance parfois ébréché la saison passée. À la conclusion d'un contre rondement mené, initié par Harinordoquy (44e), le demi de mêlée international réussissait dans la foulée une passe au pied lumineuse pour Médard (48e), couronnée de succès. Seule véritable ombre au tableau haut-garonnais ce vendredi, l'exclusion du jeune arrière Thomas Ramos (67e), pour un vilain coup de pied sur Mihaita Lazar, dans une rencontre marquée par une indiscipline surtout castraise.

Le manager toulousain demandait dans la semaine aux siens de "se réveiller et prendre conscience que le Top 14 avait commencé". Le champion de France 2011 et 2012 aura donc attendu la deuxième journée pour véritablement lancer sa saison. Il se rendra samedi prochain à La Rochelle l'esprit libéré et une confiance retrouvée. Tout le contraire d'un Castres Olympique déjà dans le dur avec un seul point en deux matchs.

Contenus sponsorisés
0
0