Icon Sport

25e journée Top 14 - USO-Lou (28-10) - Oyonnax vers les barrages, Lyon en Pro D2

Oyonnax tout près d'une qualification historique, Lyon en Pro D2

Le 15/05/2015 à 22:37Mis à jour Le 15/05/2015 à 23:09

Grâce à son succès contre Lyon (28-10), Oyonnax est tout proche d'une qualification historique pour le club. Le Lou, lui, est officiellement relégué en Pro D2.

En disposant de Lyon 28-10, Oyonnax a fait un grand pas vers les phases finales. Physiquement supérieurs, les hommes de Christophe Urios n’ont quasiment jamais été inquiétés. Seul petit regret, ils ont laissé échapper le point de bonus offensif à dix minutes de la fin. En revanche, avec cette nouvelle défaite, Lyon est une nouvelle fois condamné à faire l’ascenseur et évoluera la saison prochaine en Pro D2. Maladroits et faibles en mêlée fermée, les joueurs du Lou n’ont jamais semblé en mesure de rivaliser.

Le ticket est composté. Ou quasiment. Il faudrait en effet un énorme concours de circonstance pour qu’Oyonnax ne participe pas aux premières phases finales de son histoire en Top 14. Pour en arriver là, les Oyomen ont appliqué une recette que de nombreux adversaires ont trouvé indigeste cette saison: une mêlée souveraine, le pied d’Urdapilleta et un esprit de combattant. Les chiffres de la première mi-temps disent bien la mainmise des "gars" de l’USO. Plus de 70% de possession de balle, un pack qui obtient quatre pénalités en mêlée fermée et douze points marqués en supériorité numérique…

Sérieux mais sans forcer son talent Oyonnax a récité son rugby face à une équipe lyonnaise trop rapidement résignée. Pour synthétiser, les Oyomen sont quasiment en phases finales et donc en Coupe d’Europe, ils s’appuient sur un jeu qu’ils pratiquent depuis plusieurs saisons et vont aborder les derniers matchs de la saison avec un brin d’euphorie. Tous les voyants sont aux verts ? Non diront les tatillons ! Si la mêlée a déroulé sa partition, on ne peut pas en dire autant de la touche. L’alignement a été balbutiant, hésitant et ne permettant donc pas à Oyonnax d’assoir de façon incontestable sa domination. Les perfectionnistes regretteront aussi ce point de bonus offensif perdu dans les dernières minutes ; mais au final cette perte n’est que symbolique et devrait être indolore sur le plan mathématique…

Smith, phare dans la tempête

Pas assez consistants en mêlée, le Lou a colmaté les brèches comme il a pu, le temps qu’il a pu. La sortie sur carton jaune de Basson a permis à Oyonnax d’exploiter les voies d’eau largement ouvertes dans la coque lyonnaise. Pris de vitesse, Lyon peut remercier son troisième ligne Smith. Le Wallaby a été un des rares à surnager dans ce naufrage collectif, volant et grattant plusieurs ballons brûlants. Sans ses inspirations défensives l’addition aurait pu être plus sévère.

Peu importe au fond le montant de l’addition comme la réaction d’orgueil en fin de match qui a privé Oyonnax d’un bonus défensif car l’information principale c’est que le Lou évoluera la saison prochaine en Pro D2. C’était pressenti, c’est désormais acté…

Contenus sponsorisés