Icon Sport

25e journée Top 14 - Bordeaux-Bègles: Jayden Spence, le second souffle inattendu

Spence, le second souffle inattendu de l'UBB

Le 15/05/2015 à 10:06

Devenu incontournable depuis deux mois, le centre néo-zélandais Jayden Spence a apporté un sang frais salutaire à l'UBB pour retrouver l'ambition.

Spence, c'est l'histoire d'un rendez-vous tardif. Arrivé sur les bords de la Garonne mi-novembre comme joueur supplémentaire, l'ancien centre d'Otago, âgé de 23 ans, a longtemps fait banquette loin des terrains de Top 14. Il s'est familiarisé avec le rugby français avec les Espoirs, crevant plusieurs fois l'écran mais sans vraiment susciter alors l'attention d'un staff alors satisfait de sa hiérarchie au centre de l'attaque avec le trio Julien Rey, Félix Le Bourhis et Thibault Lacroix.

Vincent Etcheto - Bordeaux Bègles - 22 février 2014

Vincent Etcheto - Bordeaux Bègles - 22 février 2014Icon Sport

Etcheto: "Notre Conrad Smith"

L'avalanche de blessures qui a décimé les lignes arrières (Domvo, Lonca, Le Bourhis, Guitoune, Rey) aurait pu lui ouvrir les portes plus rapidement mais en interne, on a préféré bricoler en mettant Met Talebula au centre. A raison lorsqu'on voit la performance du Fidjien en février contre Toulon (2 essais inscrits). A regret quand on a vu la prestation de Jayden Spence à Clermont en mars, avec un essai à la clé, des prises d'intervalles senties et une grosse défense. Jusqu'à cette première à Michelin, Spence avait goûté quatre minutes de temps de jeu lors de la défaite à Montpellier (24-34), match symbole de la défaillance unioniste en 2015.

Depuis Clermont, il n'a plus quitté le poste de second centre où sa gestuelle, ses appuis et son sens du jeu ont amené un plus indéniable à la ligne de Vincent Etcheto"C'est un joueur intelligent, le régulateur de la ligne", résume d'ailleurs le technicien. "Il est créatif, toujours dans l'avancée, techniquement bon, il sait jouer sans ballon. Il travaille beaucoup les skills, il est efficace, ambitieux mais sans la ramener trop. A notre niveau à nous, c'est notre Conrad Smith". Ne pensez pas que ses mensurations (1,81 m, 91 kg) soient un frein à son éclosion dans le Top 14, car Spence "joue dans l'évitement", confirme l'ailier Sofiane Guitoune. "Il a apporté pas mal de vitesse, de vivacité. On connaît la culture des 'Néo-Z', il arrive à franchir souvent et faire jouer après lui".

Le centre néo-zélandais Jayden Spence s'est déjà parfaitement adapté à son nouveau club

Le centre néo-zélandais Jayden Spence s'est déjà parfaitement adapté à son nouveau clubIcon Sport

Spence: "Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en venant ici"

"C'est un vrai joueur de rugby qui n'est pas dans le défi permanent", ajoute Etcheto. "Il analyse les situations, il a cette capacité à lire ce qui se passe en face. Chez lui, il y a du jeu sans ballon. Ce n'est pas évident car le poste de second centre est le plus difficile car quand tu reçois le ballon, il y a eu deux passes avant toi et la défense est montée et c'est à cet endroit que ce font les différences. Il a encore montré ce week-end contre Oyonnax, il est hyper intéressant à ce niveau là".

"J'ai saisi les opportunités", confirme l'intéressé, volontairement patient au début "car je ne savais pas trop à quoi m'attendre en venant ici" mais ouvertement intégré aujourd'hui, avec pour guides à la ville ses compatriotes Matthew Clarkin et Hugh Chalmers. La suite, Spence "ne sait pas trop de quoi elle sera faite". En fin de contrat, il a l'handicap de ne pas être JIFF, rappelle son président Laurent Marti, sous le charme, et donc en pleine réflexion quant à la poursuite de l'aventure du joueur en Gironde. 

Contenus sponsorisés