Icon Sport

21e journée Top 14 - Bayonne-Racing (6-12) - Ça sent bon la qualif' pour le Racing

Ça sent bon la qualif' pour le Racing

Le 27/03/2015 à 22:37Mis à jour Le 28/03/2015 à 14:29

Belle opération pour le Racing qui se rapproche un peu plus des phases finales après son succès à Bayonne (6-12) au terme d'un match très âpre. Sous des conditions climatiques difficiles, les Franciliens se sont montrés bien plus pragmatiques et supérieurs en touche. Bayonne n'accroche même pas le bonus défensif malgré une grosse débauche d'énergie.

Grâce à ce succès 12-6 à Jean-Dauger et à cette quatrième victoire à l'extérieur, le Racing s’installe plus que confortablement dans les six premiers du championnat, mettant ainsi la pression sur le Stade français et la meute des poursuivants. En revanche, pour l’Aviron, incapable de mettre du rythme, cette troisième défaite à Jean-Dauger va replonger les Basques dans le doute en vue du maintien, ayant perdu le bonus défensif dans les dernières minutes.

Plus puissant, le Racing a construit sa victoire en première période grâce à un jeu d’occupation simple mais plutôt efficace. Dans des conditions climatiques compliquées, pluie et vent, Sexton a donné quelques bons coup de pied dans le dos d’une défense bayonnaise qui a eu de grosses difficultés à relancer les ballons: à l’image d’un Spedding emprunté, auteur de plusieurs en-avant fâcheux et d’une faute qui lui a valu un carton jaune. Comme son arrière international, Bayonne n’a jamais su enflammer la partie et s’est contenté de quelques rares accélérations. Insuffisant pour inquiéter un Racing sans génie mais sans faille. Car si les Basques n’a pas su se dépasser, les Franciliens n’ont pas eux non plus livré une grande partie. Certes ils ont globalement dominé en termes d’occupation du terrain et de possession mais ils ont commis de nombreuses fautes de main et surtout ils n’ont pas montré une réelle envie d’envoyer la cavalerie. A leur décharge, les conditions météos ne s’y prêtaient pas vraiment ! Mais à une semaine d’un quart de finale européen, nous aurions aimé voir un Racing plus "remuant" et moins pragmatique.

Revoilà la course au maintien pour Bayonne

Cette troisième défaite à domicile de la saison va obliger l’Aviron à remettre le bleu de chauffe pour assurer son maintien. C’est forcément rageant lorsqu’on sait que la victoire acquise de haute lutte il y a deux semaines face à Castres avait remis les Basques sur les bons rails. Mais ce Racing, étouffant, a empêché Bayonne de s’offrir une fin de saison en roue libre ou presque. Le bon début de seconde mi-temps des coéquipiers de Chisholm a laissé quelques espoirs et s’est matérialisé par un score de parité. Une mêlée en place dans un match cadenassé pouvait même laisser entrevoir une issue heureuse mais Bayonne n’a pas su exploiter les quelques ballons intéressants qui se sont présentés. Et pour ne pas avoir su saisir sa chance, l’Aviron s’expose à une nouvelle fin de saison très tendue…

Christophe Loustalot (Bayonne) face au Racing - 27 mars 2015

Christophe Loustalot (Bayonne) face au Racing - 27 mars 2015Icon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0