Icon Sport

1ere journée Top 14, Stade toulousain-Oyonnax (20-19) - Flood déjà décisif pour Toulouse

Flood déjà décisif pour Toulouse

Le 16/08/2014 à 20:31Mis à jour Le 16/08/2014 à 21:59

Avec un essai en début de rencontre et surtout la pénalité de la gagne à cinq minutes du terme, Toby Flood a marqué les esprits contre Oyonnax (20-19).

Toulouse ne s’attendait sûrement pas à ça pour le premier match de la saison. Après un premier essai marqué dans les quinze premières minutes par Toby Flood, qui devait asseoir la supériorité sur le papier des Toulousains, les Stadistes n’avaient pas vu venir le retour agressif d’Oyonnax. Et si finalement, c’est le Stade qui l’emporte 20-19, ce n’est pas avec brio. Les Oyomen ont en effet multiplié les percées et les tentatives qui ont payé. Ils menaient même à la rentrée aux vestiaires. Quant aux Toulousains, ils ont beaucoup défendu et profité finalement des erreurs oyonnaxiennes pour marquer des points.

Les Toulousains le savaient. Ce match allait être compliqué. Mais après deux années sans titres, les Rouge et Noir - qui ont raté la saison dernière la marche du dernier carré du Top 14 pour la première fois depuis vingt ans - rêvaient surement de mieux commencer ce Top 14. Il est vrai que leur infirmerie était pleine à craquer (Dusautoir, Maestri, Picamoles, McAlister, Ferreira, Galan). Des blessures qui ont dépeuplé leur paquet d'avants, ce qui s'est senti en mêlée. Dominateurs en début de première période, les Toulousains ont ouvert le score par un essai de l'ouvreur anglais Toby Flood, servi par Tekori après une belle percée de Vermaak. Pas au mieux au pied, le nouveau venu, qui a renoncé au XV de la Rose pour jouer à Toulouse, ne parvenait toutefois pas à transformer après avoir déjà mis une pénalité sur le poteau.

Oyonnax est passé tout près

Montrant de beaux automatismes offensifs, notamment du centre Yann David, Toulouse péchait toutefois souvent par approximation. L'apport de l'expérience en touche de l'ancien international venu du BO, Imanol Harinordoquy, fut en revanche précieuse. Mais Oyonnax, fidèle à sa réputation de combativité, revenait dans le match au bout de vingt minutes en réduisant l'écart grâce à une pénalité d'Urdapilleta après un en-avant volontaire de Nyanga, sanctionné d'un carton jaune. Les nombreuses charges du rugueux paquet d'avants d'Oyonnax, qui sonnaient la défense toulousaine, finissaient ensuite par se concrétiser par un essai du pilier Tonga'uiha (31) transformé par le métronomique buteur argentin, auteur d'un sans-faute.

Flood permettait ensuite au Stade toulousain de surnager d'un point mais Oyonnax rentrait avec l'avantage au vestiaire après une nouvelle pénalité réussie d'Urdapilleta, après plusieurs minutes de frayeurs pour Toulouse à quelques mètres de son en-but. Au cours du second acte, Oyonnax montra encore sa dangerosité et fut à deux doigts de faire chuter le Stade dans son enceinte où il n'a perdu qu'une fois l'an dernier face à Montpellier. Le match se résuma alors à un duel de buteurs qui finit par tourner à l'avantage de Flood qui signa la pénalité de la gagne à la 76e minute après en avoir mis une nouvelle sur le montant deux minutes plus tôt. Alors que Toulouse déçoit sur ce premier match, les Oyomen laissent entrevoir une saison intéressante en prenant déjà un point de bonus défensif.

G.D.G. avec AFP

Contenus sponsorisés
0
0