Icon Sport

1ere journée Top 14, ASMCA-FCG (30-26) - Clermont s'en contente, Grenoble aussi

Clermont s'en contente, Grenoble aussi

Le 16/08/2014 à 16:34Mis à jour Le 16/08/2014 à 17:33

A Marcel-Michelin, les Clermontois ont été poussés dans leurs derniers retranchements par les Grenoblois (30-26). Le FCG repart avec le bonus défensif.

Pour démarrer cette nouvelle ère, Clermont n'avait sans doute pas imaginé souffrir autant. Bougés par une belle équipe de Grenoble, venue au stade Michelin sans complexe, l'ASM s'est fait peur. Même si la victoire est au bout, et c'est bien l'essentiel pour cette première journée du championnat (30-26), la copie, surtout défensive, est à revoir. Le FCG, entreprenant et séduisant, ramène un bon point de bonus défensif de ce déplacement périlleux. Et aurait même pu espérer un peu plus avec davantage de tranchant dans ses attaques.

C'était pourtant mal parti après un premier quart d'heure tonitruant des Jaunards, ponctué par deux essais. Clément Ric, d'abord, profitait d'un beau mouvement au large (7-0, 6e), puis Damien Chouly, ensuite. Le troisième ligne fêtait son capitanat par sa première réalisation de la saison, sur une magnifique diagonale de Brock James (14-0, 11e). A ce moment là, tout le monde pensait avoir retrouvé le Clermont au jeu léché d'il y a quelques mois.

Grenoble ramène un bon point de bonus

Mais dans cette première période totalement folle, le FCG revenait instantanément au score grâce à Ratini (14-10, 21e) et à la botte de Jonathan Wisniewski (17-13, 31e). Clermont reprenait bien le large après le troisième essai de l'après-midi (24-13, 35e) signé Julien Bardy, mais là encore la fête était de courte durée. Faute de concentration, l'ASM encaissait un nouvel essai quasiment sur le renvoi, après une belle percée de Nigel Hunt conclue par Gegenbacher (24-20, 37e).

Quarante-quatre points inscrits en première période, puis plus rien ou presque, en seconde. Un duel de buteurs, entre James et Wisniewski. Clermont n'y arrivait plus en attaque et restait fébrile en défense. Défaits à Michelin pour la première fois depuis quatre ans en mai dernier, les Jaunards n'étaient pas loin de remettre le couvert ce samedi. Et pour la première de Franck Azéma, une défaite aurait forcément fait désordre.

Contenus sponsorisés
0
0