Icon Sport

19e journée Top 14, USO-Stade toulousain (9-3) - Pour Oyonnax, l’exploit a donc bien eu lieu

Pour Oyonnax, l’exploit a donc bien eu lieu

Le 07/03/2015 à 10:44Mis à jour Le 07/03/2015 à 10:46

Toute la semaine qui a précédé cette victoire face à Toulouse (9-3), vendredi soir, on expliquait qu’un succès d’Oyonnax serait un exploit. Celui-ci a eu lieu, mais maintenant ? Le Haut-Bugey n’a pas fini de rêver en une qualification de ses Rouge en Noir en fin de saison. Le maintien, quant à lui, semble cette fois acté.

Vous ne ferez pas dire à un Oyoman qu’il joue la qualification, au grand jamais ! Machinalement, il vous répondra qu’il vous donne rendez-vous après le match de Brive, à la fin du mois de mars. Pourtant, force est de constater que l’USO est aujourd’hui 5e du championnat et virtuellement qualifiable (avec un match supplémentaire) mais qu’il a pris l’avantage sur Toulouse, un adversaire qui était le seul à lui résister en Top 14. "Cela fait peut être un peu langue de bois mais c’est la vérité. C’est l’état d’esprit du groupe. On n’a pas la mémoire courte et on sait d’où on vient. On se rappelle des difficultés que l’on peut avoir. Du jour au lendemain, cela peut aller très vite" , analysait l’expérimenté Olivier Missoup dès la fin de la rencontre.

On l’a compris, c’est du côté toulousain que les langues vont se délier. Car si à chaud on a le sentiment de s’emballer un peu en disant que les Oyonnaxiens ont pris un avantage sur un "concurrent direct" aux phases finales, le battu du soir a moins de doutes... "Ça l’a toujours été. On l’a vu dès le premier match où on avait failli perdre", affirmait Gaël Fickou. Effectivement, le Stade toulousain s’était imposé d’un petit point à l'aller (20-19). "Les résultats parlent pour eux. Ils n’ont pas de complexe à avoir. Peut-être qu’avant ce match ils regardaient un peu plus vers le bas et qu’après ils vont regarder un peu plus vers le haut", rajoutait Imanol Harinordoquy. Chose est sure, pour le maintien, cela me paraît évident" que le boulot est fait, de l’aveu de Guy Novès, le manager général de Toulouse.

Oyonnax dans le Top 6, une anomalie ?

"Je pense que si Oyo finit le championnat dans le Top 6, cela voudra dire que d’autres n’ont pas voulu y aller. Le Top 6, c’est beaucoup trop tôt. Le club a besoin de se structurer et d’avancer" , martelait toujours Christophe Urios. Un crédo que suivent ses joueurs, publiquement mais "je les avais un peu briefé", ironisait le manager de l’équipe de l’Ain. Ses hommes, ils ont du cœur, à l’image de leur capitaine Roimata Hansell Pune réunissant ses coéquipiers au centre du stade Mathon juste après la sirène, et avant le tour d’honneur pour une communion avec les 9 500 spectateurs.

Hansell Pune réunit ses coéquipiers au centre du terrain - Oyonnax Toulouse - 6 mars 2015

Hansell Pune réunit ses coéquipiers au centre du terrain - Oyonnax Toulouse - 6 mars 2015Rugbyrama

Une pénalité de Luke McAlister qui passe juste sous la barre, une autre de Benjamin Urdapilleta qui passe au dessus à l’aide de la transversale, voilà des signes qui ne trompent pas. Si le duel de buteurs a tourné en faveur de l’Argentin, et si Oyonnax a battu Toulouse grâce à sa performance en mêlée fermée, son contre en touche, sa grosse défense, une pression constante et son agressivité dans les regroupements, il y a aussi eu une petite part de chance. "On a vu les bulldozers arriver et au début on était un peu craintifs", avouait après-coup Antoine Tichit.

Mais rapidement, l’ADN d’Oyo a refait surface pour finalement lui permettre de décrocher sa quatrième victoire de rang en Top 14, encore une première ! "Je suis de Gaillac et c’est la première fois que je bats Toulouse dans ma vie. Oyonnax devant Toulouse, c’est incroyable, c’est génial", ajoutait le pilier. Son entraineur en rajoutait une couche : "On va prendre en photo le classement ce soir. Je le mettrai dans mon bureau samedi et si jamais ça barde avant la fin, je pourrais dire que l’on a été une fois cinquième". Match après match disent si bien les sportifs, alors rendez-vous est pris le week-end prochain à La Rochelle.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés