Icon Sport

14e journée Top 14, Lyon-Clermont - Face au Lou, au tour de Brock James

Face à Lyon, au tour de James

Le 27/12/2014 à 14:07

Pour la huitième fois cette saison, l’ouvreur franco-australien de Clermont sera titulaire ce dimanche à Lyon, pour la 14e journée du Top 14. Après neuf saisons de règne presque sans partage, Brock James a cédé le trône de titulaire à Camille Lopez. Sans aigreur, il se confie sur ce nouveau rôle.

Sous le sapin, Brock James a reçu de Franck Azéma une titularisation face au Lou, pour le premier match de la phase retour. Pas forcément un cadeau pour l’ouvreur clermontois qui ne s’est pas trop lâché sur la dinde, l’esprit déjà encombré par les gros poulets lyonnais qu’il va falloir digérer ce dimanche à l’heure de l’apéritif.  "On en a profité un peu en famille, on a bien mangé, mais avec ce match en tête on n’a pas trop pu se relâcher", confie l’ouvreur. "J’ai trottiné un peu, mais rien à voir avec un entraînement de sportif professionnel. Quatre jours de coupure, c’est assez long en fait. On a manqué un peu d’énergie en salle de muscu au moment de reprendre vendredi matin…"

Pour les Clermontois comme les autres, pas évident de profiter des fêtes lorsqu’on est seulement à mi-parcours d’une saison pas loin d’être indigeste. Clermont négocie un bloc-charnière de dix matches, débuté à Toulon fin novembre. En deux mois, les Auvergnats jouent leur avenir en Coupe d’Europe et préparent déjà leur printemps en Top14. A Lyon, les objectifs sont différents, et la pression sera sur les joueurs du Lou ce dimanche. Brock James se méfie d’une équipe redoutable à domicile, emmenée par son vis-à-vis Stephen Brett. "C’est un joueur très fort, que l’on avait déjà vu à l’œuvre en Super 15. Il a vite trouvé ses marques à Lyon, avec en plus un bon troisième ligne à ses côtés, ils vont nous poser des problèmes. Jusqu’ici, à l’extérieur, nous avons fait des matches plus ou moins réussis. On va essayer de se concentrer sur notre jeu, et de conserver la dynamique que l’on a depuis quatre semaines".

Brock James, l'ouvreur franco-australien de Clermont

Brock James, l'ouvreur franco-australien de ClermontIcon Sport

Un turnover positif

Dans des conditions météo qui promettent d’être délicates, la longueur et la précision au pied du trentenaire pourraient être précieuses. Cela tombe bien, il fallait faire souffler Camille Lopez, ultra-sollicité à Clermont et en Bleu depuis le mois d’août, et qu’on a aperçu le capot fumant face à Castres avant la trêve. Brock James, idole des supporters auvergnats depuis son arrivée incognito en 2006, est devenu à 33 ans la doublure à l’ouverture. 567 minutes de jeu pour lui cette saison, et 15 feuilles de match dont 7 en tant que titulaire. Ce sont 3 titularisations et 200 minutes de moins que Camille Lopez, recrue de dernière minute à l’intersaison après la relégation de Perpignan. Le jeune international s’est d’emblée taillé la part du roi, disputant depuis son arrivée les matches les plus importants.

Titulaire presque inamovible en Coupe d’Europe jusqu’à présent (43 matches de H Cup dont 7 seulement comme remplaçant), James a vécu sur le banc les quatre rencontres européennes disputées cette saison. Mais ce remplaçant de luxe, toujours gentleman, accepte les choix du staff avec positivisme. Compétiteur forcément frustré de ne plus être l’option numéro1, il voit dans cette concurrence nouvelle un moyen de parfaire son propre jeu. Et c’est le staff qui profite de la bourre que se tirent ces deux joueurs de haut niveau. "Ça nous pousse vers le haut", explique Brock James. "On sait qu’il faut qu’on maintienne le niveau sinon les choses peuvent vite tourner. Ça me permet de prendre un peu de recul, de voir comment Camille joue et ce que je peux améliorer. Et dès que j’ai l’opportunité, il faut que j’en profite". Azéma et ses adjoints disposent aujourd’hui de deux vraies options, avec deux joueurs au jeu "quasiment complémentaire", décrypte James. "Camille joue un peu plus à plat, alors que je suis plus dans un rôle de distributeur".

Contre Lyon, Brock James sera titulaire à l'ouverture

Contre Lyon, Brock James sera titulaire à l'ouvertureIcon Sport

Clermontois jusqu’en 2016… au moins

Arrivé à Clermont-Ferrand en 2006, après Taranaki (2002-2004) et la Western Force (2004-2006), naturalisé français il y a quelques années, James est devenu le plus Auvergnat des Australiens. Clermont pourrait d’ailleurs rester son unique club en France. Après avoir prolongé pour une saison ferme et deux optionnelles en novembre 2013, James a levé une première option il y a deux mois. "Brockie" portera le maillot jaune et bleu jusqu’en juin 2016 au moins, et conserve une option à lever pour la saison 2016-2017.

L’an prochain, ce sera déjà sa dixième saison à Clermont, où il a disputé plus de 250 rencontres et dépassé les 2300 points. Dont un solide record de 41 coups de pied réussis consécutivement, ou ces deux drops de folie passés face à Toulon en demi-finale la saison du titre, en 2010. C’est déjà loin pour Brock James, qui refermera dimanche sur le terrain l’année 2014, marquée par un printemps terrible. Au moment des vœux pour 2015, il a demandé des victoires, et peu importe s’il est titulaire ou non. "C’est vrai que je passe un peu moins de temps sur le terrain, mais je fais toujours partie du groupe et ça me fait toujours plaisir de gagner, autant que quand je joue".

Contenus sponsorisés