Icon Sport

Transfert Top 14 - Sivivatu: Clermont attend une réponse au plus vite

Sivivatu: Clermont attend une réponse au plus vite

Le 03/12/2013 à 14:59Mis à jour Le 03/12/2013 à 16:30

L’ailier néo-zélandais, Sitiveni Sivivatu, n’a toujours pas confirmé son départ pour Castres. Clermont attend que les choses s’éclaircissent rapidement.

"On a un peu discuté. Il est resté évasif et a paru un peu gêné. Il n'a pas nié des discussions avec Castres, mais n'a pas confirmé un engagement formel. J'ai aussi eu son agent. Lui aussi me dit que rien n'est fait", a déclaré Lhermet. Bref, tout reste figé. Castres, lui, n'a rien confirmé. Et cela fait monter d’un cran la pression. D’autant que l’ASMCA ne s’attendait pas à une telle position du joueur, dont le contrat se termine fin juin. "Siti nous a donné son accord verbal pour rester, après le match des Barbarians (le 16 novembre NDLR). On est donc surpris de ce tout ce qu'on entend. Et je m'en tiens pour le moment à son engagement", rappelle Lhermet.

Dans les trois plus gros salaires de Clermont ?

Au sein même de l’effectif auvergnat, certains joueurs ont été surpris de l’annonce d’un possible départ de Sivivatu vers Castres. Le Néo-Zélandais l’a toutefois confirmé à quelques-uns, comme le révèle La Montagne. Par ailleurs, sur les réseaux sociaux, l’ailier s’était fendu jeudi dernier d’un tweet formel - "Je ne fume pas, c'est bon pour ma famille et pour mon rugby" -, répondant ainsi à un follower qui lui avait demandé s’il avait "fumé" après le bruit de son transfert à Castres. Sivivatu aurait-il parlé trop vite ? Rien n’est moins sûr. Depuis, c’est silence radio sur Twitter.

Cette situation est quelque peu embarrassante pour Clermont, qui a proposé un contrat de deux ans (assorti d’une saison en option) au joueur. Et un salaire élevé à la clé. "Il serait dans le Top 3 des plus gros salaires du club", avoue Lhermet, qui veut régler tout cela "rapidement". Le coeur du problème est peut-être à ce niveau, puisque Castres soumettait directement à Sivivatu un contrat de trois ans. A 31 ans, le Néo-Zélandais souhaite vraiment assurer ses arrières. Selon Midi Olympique, l'affaire serait ficellée mais avec un salaire inférieur aux 45 000 euros évoqués. Les prochaines paroles de Sivivatu sont attendues avec impatience… 

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0