Icon Sport

Top 14 - Toulon ne s'en cache pas: il vise le doublé !

Toulon ne s'en cache pas: il vise le doublé !

Le 17/05/2014 à 11:25Mis à jour Le 17/05/2014 à 15:45

C'est une certitude: Toulon veut, et peut, réaliser le doublé H Cup-Top 14. Ce qu'aucun club français n'a jamais réussi à faire (hormis Toulouse en 1996, mais c'était sans les clubs anglais). En plus, les Varois ont semblent-ils une partie de la recette.

Le doublé ? Ce mot banni de l'Ovalie - par Guy Novès en son temps, par Bernard Laporte encore ces derniers jours - a retrouvé des couleurs dans la bouche du président du RCT. A Lille, Mourad Boudjellal n'a pas cherché à esquiver. "Ce serait mentir de dire qu'on ne veut pas et qu'on ne va pas essayer", a-t-il dit. Évidemment, ses joueurs n'ont pas joué la même partition. Jean-Charles Orioli a tout de suite mis le holà. "Il nous reste le plus dur. Nous n'avons rien gagné pour le moment. On pensera au doublé si on gagne à Cardiff", a livré le talonneur. En revanche, Jacques Delmas, qui peut se targuer d'avoir redonné vie à la mêlée toulonnaise, rejoindrait presque son président. "On a quelque chose d'extraordinaire à vire ensemble, que personne d'autre n'a fait."

Voilà donc les Toulonnais lancés à la poursuite d'une quête mystique et sacrée. Le pire, c'est qu'ils en sont capables. Pour évoquer son groupe, Boudjellal parle de "fous qui n'ont pas de limites". Cela vous classe une équipe. La profondeur d'effectif varoise est impressionnante. Avec aux postes-clés, des pointures qui ne tanguent jamais. Avec un Bakkies Botha revenu pour tout casser sur son passage, avec un Wilkinson voulant terminer sa carrière en apothéose, une fratrie Armitage qui marche sur l'eau, Toulon a les moyens de ses ambitions. "Toulon a eu cette possibilité l'an dernier. Il y a une nouvelle chance cette année. On verra ce qui adviendra après", dit Jacques Delmas.

Toulon maîtrise son rugby

Il reste que l'engouement autour du RCT est énorme. "L'attente est énorme à Toulon mais de notre part aussi", ne cache pas le talonneur Jean-Charles Orioli. Il pointe l'expérience comme clé de la réussite face au Racing, mais également comme recette pour affronter les Saracens, puis le vainqueur de Montpellier-Castres. "On a la chance de jouer régulièrement des matches de haut niveau. Il faut savoir rester sereins". Maîtriser une partition, les Toulonnais semblent en mesure de le faire. Face au Racing, l'écart au score n'a pas été très important, mais jamais les Franciliens n'ont paru être capables de renverser la tendance.

La densité proposée par les Ciel et Blanc est d'ailleurs peut-être comparable à celle que possèdent les Sarries. Une répétition avant la semaine prochaine ? "Tous les matches sont différents. A nous de nous adapter, c'est là qu'il faut axer notre travail", répond l'entraîneur des avants Jacques Delmas. Qui confie aussi: "Après la déconvenue contre le Stade français (23-0 en novembre dernier, N.D.L.R.), j'avais dit que je voulais qu'on finisse avec la meilleure mêlée du championnat. Je suis têtu..."

Des erreurs à ne pas répéter

Vainqueur contre Clermont en finale de la H Cup en 2013, Toulon s'était clairement démobilisé la semaine d'après face à Castres. Les choses ont changé et ont été assimilées. Mourad Boudjellal: "L'an dernier, l'erreur qu'on fait, c'est de faire un discours très fort pour la Coupe d'Europe alors que pour la finale du Top 14, pas de discours, quasiment pas d'émotions. On avait l'impression qu'on était les Rolling Stones. On a compris que ce n'était pas aussi simple que ça". Les conditions de récupération ont été soigneusement étudiées, préparées. Un travail minutieux qui pourrait porter ses fruits dans les deux prochains week-ends. A Lille, l'impression que Toulon peut écraser ce qu'il veut quand il veut dominait. "En deux semaines, en deux week-ends, on peut changer l'histoire du club. On peut écrire un truc énorme", fantasmait la président des Rouge et Noir. A deux matches d'un bonheur indescriptible, le RCT ne laisse rien au hasard. Les Varois n'ont qu'une chose en ligne de mire: remporter la H Cup et le Top 14 dans la foulée. Ni plus ni moins. Ce qu'il y a de bien, c'est qu'ils ne s'en cachent pas. C'est tout à leur honneur.

Giteau et Wilkinson heureux après leur victoire face au Racing

Giteau et Wilkinson heureux après leur victoire face au RacingIcon Sport

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0