Icon Sport

Top 14 - Toulon à la relance à Brive malgré les blessures

Toulon à la relance à Brive malgré les blessures

Le 17/09/2014 à 16:16Mis à jour Le 17/09/2014 à 16:17

Après sa défaite à domicile face au Stade Français, Toulon se déplace à Brive vendredi soir pour la 6e journée de Top 14. Tout sauf une formalité. Le RCT, pas épargné par les blessures, s'attend à un gros combat surtout après le match de la saison dernière.

Balayer les doutes. Samedi dernier, Toulon a connu sa première défaite à domicile depuis le 4 janvier dernier et un revers retentissant face à Grenoble. Au-delà du résultat, c'est la performance qui inquiète. Face au Stade Français, le RCT a affiché trop de lacunes pour une équipe de ce calibre. Le jeu au pied est bien entendu le point noir de la soirée avec 20 points laissés de côté à cause de l'imprécision des buteurs. « Si Fred ne se blesse pas, je pense que l'on peut gagner. Il était très bien dans ce match et était en réussite », explique Jacques Delmas. Pour l'entraineur des avants du RCT, la défaillance était globale samedi soir. « Contre Paris, on a ressorti qu'un seul ballon après une touche. C'est trop peu ». Et ses joueurs abondent « On a commis trop de fautes de main et notre touche a été défaillante », analyse, de son côté, Romain Taofifénua.

Bruni : « l'an passé on s'était fait broyer devant »

Ainsi, Toulon va devoir se reprendre et se concentrer sur ses fondamentaux. Car dès vendredi, c'est un déplacement en terrain miné qui attend le RCT à Brive. « Il faut se souvenir de l'an passé. On avait été malmenés face à cette équipe. On s'attend à une belle réception et il faudra être prêt dans le combat. Mais on a du talent dans notre équipe et on va relever le défi », poursuit Delmas.

" On s'est dit les choses après le match contre Paris""

Le staff pourra également compter sur le sentiment de revanche de ses troupes. La saison dernière, Toulon avait pris un bouillon en Corrèze (23-20 mais Brive menait 20-3 à la mi-temps) dans un match qui suivait (déjà) une défaite à domicile... « Sur le match de l'an passé, on avait l'impression que l'on ne pouvait rien faire, on s'était fait broyer devant et surtout, on manquait d'agressivité. Rien n'avait marché », se souvient Virgile Bruni. Et de poursuivre : « C'est toujours dans nos têtes. On va là-bas pour faire une performance. On s'est remobilisés, on s'est dit les choses après le match de samedi ».

Des retours mais beaucoup d'incertitudes

Pour ce déplacement, le RCT enregistre des retours importants. Matt Giteau et Sébastien Tillous Borde sont aptes tout comme Romain Taofifénua. Touché au genou face à Paris, le deuxième ligne est remis sur pied. Il espère que son équipe va redresser la barre. « Il y a de la frustration. On se doit de rattraper les points perdus et le plus tôt sera le mieux », assure-t-il. Pour cela, il faut espérer que l'hémorragie de blessures soit stoppée. Déjà privé de Vosloo, Michalak, Halfpenny, Suta, Williams, tous blessés, et des internationaux Botha, Lobbe et Habana, le RCT doit faire face aux incertitudes qui entourent Gorgodze, Burden, Chilachava ou encore Juanne Smith pour le déplacement à Brive. Le staff devrait faire un point jeudi matin pour connaître l'état de chacun. Un vrai casse-tête.

Contenus sponsorisés