Icon Sport

Top 14 - Perpignan: Une victoire mais des doutes, toujours…

Perpignan: Une victoire mais des doutes, toujours…

Le 25/03/2014 à 12:22

Seule la victoire est belle ? Pas toujours et pas partout. A Perpignan, on estime notamment que le succès obtenu contre Biarritz est important mais loin d’être suffisant.

  • Un crabe dans la tête

Venir mégoter sur la manière à ce stade-là de la saison, c’est être plus royaliste que le roi… Quel entraîneur trouverait à redire après une victoire des siens et dans pareil contexte ? Marc Delpoux peut-être… le technicien ne s’est pas "échappé" quand il a fallu revenir sur le petit match de rugby produit face à Biarritz. "On voudrait que l’Usap récite un peu mieux son rugby mais nous sommes en situation de stress et les deux derniers matchs à domicile vont encore faire monter l’intensité d’un cran. L’aspect psychologique prend le pas sur le rugby dans ces moments-là. On est à dix mille lieues de ce que l’on travaille toute la semaine. Pour moi c’est le plus mauvais match de l’année en termes d’approche: on en avait une peur bleue de ce match, on était tétanisés, on a essayé de dédramatiser en partant à Barcelone... Mais par moment on n’est plus dans le technique ni dans le tactique, on est dans le psychologique".

Le manager catalan est donc pris entre le marteau et l’enclume: son œil de comptable brille au moment d’engranger les quatre points mais l’amoureux du jeu qu’il est ne peut pas se satisfaire du rugby proposé… Parmi les joueurs, le discours est similaire. "Les Biarrots sont venus deux fois dans notre moitié de terrain, ils ont pris dix points tandis que nous avons dû faire des séquences de trois minutes dans leur 22 mètres pour obtenir une pénalité, regrette le talonneur Guilhem Guirado. Mais on va continuer à se battre car on veut montrer qu’on travaille dur à l’entraînement et ça doit payer en match. C’est une victoire qui fait du bien au classement mais par rapport au contenu et à ce que l’on voulait mettre en place j’avoue qu’il y a de l’incompréhension".

  • L’Usap en ballottage favorable ?

Depuis plusieurs semaines tout le monde espère "y voir plus clair" mais les journées passent et c’est toujours la purée de pois en tête comme en queue de peloton. Qui en phases finales et qui dans la charrette ? Depuis ce week-end la relégation de Biarritz est actée. Qui pour accompagner les Biarrots ? Oyonnax, Bayonne, l’Usap ? Une chose est sûre, parmi les menacés, chacun fait bon usage des effets de manche ne se privant d’entonner le fameux "on a notre destin en main", histoire de rejeter la pression sur les collègues !

Perpignan reçoit encore deux fois: Oyonnax et Toulon et devra se rendre à l’UBB (samedi à 18h30) puis à Clermont. Alors oui, deux succès devraient s’avérer suffisants mais la marge dont dispose l’Usap dans le jeu paraît si mince qu’il est impossible de se reposer dessus. Si la victoire obtenue face à Biarritz était impérative elle n’est malheureusement pas encore annonciatrice de maintien et Perpignan attend la délivrance avec une grande impatience, cette même impatience qui leur fait bégayer leur rugby.

Guirado - Perpignan Biarritz - 22 mars 2014

Guirado - Perpignan Biarritz - 22 mars 2014

Contenus sponsorisés