Icon Sport

Top 14, 4e journée, Usap-FCG (36-13): Le sursaut d'orgueil de Perpignan

Le sursaut d'orgueil de Perpignan
Par Rugbyrama

Le 04/09/2013 à 18:51Mis à jour Le 04/09/2013 à 21:31

Après une entame de championnat compliquée, les Perpignanais ont montré de l'orgueil pour retrouver le chemin de la victoire contre les Grenoblois (36-13).

L'occasion de se rassurer était belle. Et une semaine après sa défaite à Bayonne (31-20), Perpignan a répondu présent face à un adversaire remanié. Sérieux, appliqués, concentrés, les Catalans ont dominé Grenoble du début à la fin. Un match à sens unique concrétisé, au passage, par un bonus offensif (36-13). De quoi reprendre confiance, notamment sur les phases de conquête où les hommes de Marc Delpoux ont réussi plusieurs actions collectives intéressantes.

Les Isérois ont bien essayé de limiter les dégâts, comme sur cet essai de Ninard avant la pause (24-7, 38e); mais la supériorité catalane était bien trop évidente ce mercredi pour espérer autre chose. Déterminés et parfaitement entrés dans la rencontre, les Perpignanais prenaient rapidement le large, glanant même provisoirement le bonus offensif (24-0, 32e). C'est Sofiane Guitoune, très en jambes qui inscrivait le troisième essai de l'Usap (24-0, 32e).

Bonus offensif sécurisé en deux minutes

Après un temps faible en début de seconde période, durant lequel ils n'auront encaissé que trois petits points, les Catalans sont allés chercher le bonus offensif en infériorité numérique. C'est le Sud-Africain Mjkevu qui délivrait les siens et s'offrait, par la même occasion, son premier essai en Top 14 (29-10, 59e). Cinq points sécurisés immédiatement par un essai opportuniste, signé...Sofiane Guitoune (36-10, 61e).

A l'abri, les Catalans se contentaient de gérer une fin de match tranquille, sans jamais être réellement mis en danger. En quête de rachat après deux défaites consécutives, l'Usap peut souffler. Ce premier succès bonifié de la saison tombe à pic. De quoi engranger une confiance bienvenue, avant un déplacement périlleux du côté du Racing Metro.

Contenus sponsorisés
0
0