Icon Sport

Retraite Jonny Wilkinson - Les 12 statistiques à connaître sur la carrière de Sir Jonny

Les 12 statistiques à connaître sur la carrière de Sir Jonny

Le 19/05/2014 à 16:08Mis à jour Le 19/05/2014 à 17:25

Des trophées à gogo, des drops et des pénalités à la pelle et une précision hors-pair: la carrière de Jonny Wilkinson résumée en douze chiffres.

2

Pour un joueur britannique, avoir la chance de disputer une tournée des Lions britanniques et irlandais est un honneur. Jonny a eu l’occasion d’en faire deux: en 2001 et 2005. Les deux se sont soldées par des défaites. La première en Australie, la deuxième en Nouvelle-Zélande.

4

Si aujourd’hui Sir Jonny est réputé à travers le monde pour sa régularité dans l’exercice des tirs au but, le natif de Frimley a été contraint de patienter jusqu’à sa quatrième sélection pour ouvrir son compteur de points en équipe nationale. Avec une pénalité et trois transformations, soit neuf points, il a débuté sa longue série contre l’Ecosse le 20 février 1999 pour un succès final de 24-21.

13

Numéro dix légendaire de l’Angleterre, Wilkinson a mis un terme à sa carrière internationale le 8 octobre 2011 en quart de finale de la Coupe du monde, face à la France (12-19). Malgré une longévité de 13 ans et 187 jours, ce n’est pas la plus longue pour un joueur anglais. Simon Shaw (14 ans et 319 jours), Mike Catt (13 ans et 215 jours) et Jason Leonard (13 ans et 202 jours) ont fait mieux que lui.

Jonny Wilkinson et Martin Corry - Angleterre 2007

Jonny Wilkinson et Martin Corry - Angleterre 2007Icon Sport

18

Alors joueur des Newcastle Falcons, le jeune Jonny Wilkinson a connu sa première cape avec le XV de la Rose le 4 avril 1998, à 18 ans et 314 jours. Ce jour-là, il était rentré en jeu lors du succès des Anglais contre l’Irlande à Twickenham, lors du Tournoi des Cinq Nations (35-17). Ses coéquipiers d’alors se nommaient Johnson, Catt, Leonard, Dawson, Dallaglio, Back entre autres.

35

Sauf gros contre-temps d’ici là, Jonny Wilkinson devrait disputer la finale de Top 14 contre Castres le samedi 31 mai au Stade de France. Une rencontre qui devrait donc être la dernière de sa carrière de joueur. Il aura alors 35 ans depuis quelques jours puisqu’il est né le 25 mai 1979.

36

Surnommé "Monsieur drop", le Toulonnais Jonny Wilkinson mérite très largement cette distinction. A l’heure actuelle, il est détenteur du plus grand nombre de drop-goals inscrits en match international (36). Bien loin devant l’Argentin Porta et ses 28 réalisations. Mais surtout assez logique pour celui qui est aussi bien capable de taper du pied droit ou du pied gauche sans différence.

50

S’il a pris part à quatre Coupes du monde, Jonny Wilkinson n’a remporté "qu’une seule" fois le trophée. C’était en 2003 face à l’Australie (20-17). En 2007, il s’est incliné face à l’Afrique du Sud face à certains de ses coéquipiers actuels (Habana, Botha, J. Smith, Rossouw). En Mondial, il aura réussi à aller au minimum en quart de finale. Mais s’il en a gagné deux (2003 et 2007), il en a perdu également deux (1999, 2011).

70

70,10 % pour être précis, c’est le pourcentage de victoire de Sir Jonny, que ce soit avec le XV d’Angleterre ou les Lions britanniques et irlandais. Sur les 97 rencontres qu’il a disputé, il n’en a perdu que 28 pour 67 victoires et 2 nuls. Certes, bien moins que le troisième ligne et capitaine des All Blacks, Richie McCaw, et ses 89,11% (124 sélections). Mais très largement respectable.

76

Encaisser un cinglant 76-0 pour sa deuxième sélection, avouez que c’est peu banal. C’est pourtant ce qu’a connu Jonny Wilkinson, lors de la tournée dans l’hémisphère sud à l’été 1998. A Brisbane, il n’avait pu éviter le naufrage des siens face aux Wallabies menés par la charnière Gregan-Larkham. Quelques jours plus tard, les sujets de Sa Majesté étaient à nouveau balayés. Cette fois, par les All Blacks de Lomu et Mehrtens à Dunedin (64-22). Forcément traumatisant.

182

Chaque buteur a sa victime favorite. Pour Wilkinson, il s’agit du pays de Galles. En 11 rencontres, il a passé 182 points au XV du Poireau. La France arrive en deuxième position de ce classement peu enviable (161) et l’Australie troisième (150).

Jonny Wilkinson face au pays de Galles (aout 2011)

Jonny Wilkinson face au pays de Galles (aout 2011)Icon Sport

1246

Sur la scène internationale, l’ouvreur et buteur anglais aura inscrit un total de 1246 points, que ce soit avec sa sélection nationale (1179) ou avec les Lions britanniques et irlandais (67). Dans le détail, cela donne 7 essais, 255 pénalités, 169 transformations et 36 drops. Le tout en quatre-vingt dix-sept matchs. Soit une moyenne de 12,84 points environ par match. Il ne figure cependant pas comme le meilleur marqueur de tout l’histoire puisque le Néo-Zélandais Dan Carter en compte 1442.

Son palmares

Coupe d'Europe: 2013
Championnat d'Angleterre: 1998
Coupe d'Angleterre: 2001, 2004
Coupe du monde: 2003 (finaliste 2007)
Tournoi des six nations: 2000, 2001, 2003 (Grand Chelem) et 2011
Joueur de l'année 2003

Contenus sponsorisés