Icon Sport

Répartition des Droits TV Top 14, RCT - Mourad Boudjellal: "Aucune caméra n’entrera à Mayol"

Boudjellal: "Aucune caméra n’entrera à Mayol"

Le 15/01/2014 à 19:17Mis à jour Le 15/01/2014 à 19:26

S’il s’est félicité du nouvel accord concernant les droits TV du Top 14, Mourad Boudjellal, le président toulonnais, est prêt à quitter la compétition si la répartition n’est pas faite en fonction du niveau de médiamétrie.

Alors que la Ligue a annoncé mardi soir avoir trouvé un nouvel accord avec Canal + pour l’exclusivité des droits TV du Top 14 jusqu’en 2019, avec une revalorisation à la clé, Mourad Boudjellal, lui, n’est pas totalement satisfait. Le président toulonnais a en effet confié à nos confrères de La Provence: "En définitive, Canal + a fait confiance à l'énergie déployée par quelques présidents, estime ainsi l'homme fort du RC Toulon depuis 2006. La chaîne a surtout acheté le 'Top 6', il ne faut pas se leurrer".

Lui qui avait déjà annoncé il y a deux semaines qu’il militait pour "une répartition des droits TV par club en fonction du niveau de médiamétrie de chacun" en a remis une couche ce mercredi sur le site du quotidien, menaçant même de boycotter le Top 14. "Les droits de retransmission ont augmenté, c'est bien, mais maintenant, il faut que ceux-ci soient redistribués de manière rationnelle. Le mérite a un prix. Si ce critère n'est pas privilégié, je m'opposerai à la diffusion des matches du RCT à Mayol. Je le répète, aucune caméra n'entrera au stade. Et je suis même prêt à ne pas participer au Top 14 et ainsi à boycotter cette compétition !"

" Les joueurs étrangers viennent bonifier le niveau du Top 14 et renforcer son attractivité"

Autres sujets sur lesquels il espère toujours que la Ligue va changer d’avis : le salary cap et les quotas sur les JIFF. Après avoir dit qu’il allait intenter des actions en justice pour faire invalider ces règlements prochainement appliqués, l’homme fort du RCT en a profité pour rappeler l’utilité des joueurs étrangers dans l’intérêt du championnat, et donc dans la négociation des droits TV. "Le championnat de France va obtenir plus de 70 M d'euros par saison grâce aux joueurs étrangers qui viennent bonifier le niveau de cette compétition et renforcer son attractivité auprès du grand public."

Avant de conclure: "Aujourd'hui, à la LNR, tout le monde est ravi de la situation, mais si on est arrivés là, c'est en raison de la prise de risque de certains dirigeants de clubs. Longtemps, on a crié à l'aberration et à l'indécence quand on parlait de nous. On s'élevait contre l'argent investi dans nos politiques de recrutement. Or, le résultat est là aujourd'hui et il se traduit naturellement par l'augmentation sensible des droits télé. Personnellement, depuis l'arrivée de Tana Umaga à Toulon il y a huit ans, je pense ne pas y être pour rien. Les audiences du RCT notamment ont favorisé cette situation. En tout cas, il est amusant de constater que tous ceux qui dénigraient les dirigeants actionnaires sont les premiers à compter les billets (de Canal +) aujourd'hui. J'espère qu'ils auront la pudeur de dire merci, mais je n'en suis même pas sûr..."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0