Rugbyrama

Finale Top 14 CO-RCT - Même sans star, la deuxième ligne de Castres est dangereuse

Même sans star, la deuxième ligne de Castres est dangereuse
Par Rugbyrama

Le 30/05/2014 à 09:47Mis à jour Le 30/05/2014 à 09:54

Pas de Bakkies Botha, d’Ali Williams, de Danie Rossouw ni de Jocelino Suta. Sur le papier, c’est incontestable, la deuxième ligne du champion de France ne semble pas faire le poids. Et pourtant, elle n’en reste pas moins dangereuse. Explications…

Rodrigo Capo Ortega, le leader d'exemple

Véritable cadre du vestiaire, l’Uruguayen est également un leader sur le terrain par son travail acharné. Titularisé à 20 reprises cette saison en Top 14 par le staff castrais, Rodrigo Capó Ortega (1m92 – 119kg) a été le deuxième ligne le plus utilisé cette saison par le Castres olympique. Pousseur, sauteur et plaqueur, Capó Ortega est surtout un danger permanent pour l’équipe adversaire dans les rucks, "C'est un joueur incroyable. C'est ma première saison avec lui. Comment pourrait-on dire ? C'est un guerrier. Il se bat tout le temps pour l'équipe. On peut voir toute la passion qu'il a pour l'équipe, confie son coéquipier Richie Gray. Quand il joue, il atteint un autre niveau, grâce à sa passion. Je comprends ça, mais je ne sais pas si je peux faire pareil. Il est très impressionnant". "Rodrigo est un joueur explosif. C’est un gros combattant, un gros plaqueur, poursuit l’entraîneur des avants Serge Milhas. C’est un travailleur. C’est un véritable besogneux. C’est un leader d’exemple qui est très généreux. C’est un latin donc forcément un peu impulsif. Il marche beaucoup à l’affectif. Quand on a compris cela, c’est quelqu’un de fidèle sur qui on peut compter.

Capo Ortega - 4 septembre 2013 - Castres

Capo Ortega - 4 septembre 2013 - CastresIcon Sport

Richie Gray, l'aérien

Débarqué dans le Tarn sur la pointe des pieds après une saison éprouvante dans le club de Sale et ponctuée par une tournée avec les Lions britanniques en Australie, ce grand gaillard (2,06m ; 125kg) semble s’être parfaitement adapté à la mentalité castraise. "Richie est un super joueur. C’est une bonne personne et quelqu’un de simple. Il est très humble. Il apporte toujours du positif pour le groupe, révèle Capó Ortega. Il est très important pour nous. C’est une chance de pouvoir jouer avec ce genre de joueur. Je suis très content de jouer avec lui". Plutôt discret au quotidien, Richie Gray est très performant en défense. Redoutable dans les airs, l’Écossais l’est tout autant dans le jeu courant ou dans les déblayages. "Il est très fort sur les basiques du poste. Il est très fort en touche, mêlée, déblayage et en défense", confirme Matthias Rolland. Son coéquipier Brice Mach poursuit. "Richie est celui qui a temps d’avance sur les actions, notamment en défense. Il sent énormément les coups. Il arrive à combler des trous et à anticiper des actions adverses à chaque fois. Richie est vraiment un très grand joueur". Débordant d’activité face à Montpellier, l’international écossais (37 sélections) paraît désormais un élément essentiel du pack castrais.

Richie GRAY Timoci NAGUSA - Montpellier Castres - 17 mai 2014

Richie GRAY Timoci NAGUSA - Montpellier Castres - 17 mai 2014Icon Sport

Christophe Samson, l'atout complémentaire

Remplaçant en barrages à Clermont et en demi-finale contre Montpellier, Christophe Samson (1,97m ; 109kg) n’en est pas pour autant moins performant. Expert en touche, l’international français sait presque tout faire. "Christophe est un peu plus dans le profil de Richie mais il est également très complet, confie Rolland. Il est très fort en touche et il travaille aussi dans les tâches un peu plus obscures". Un complément parfait à ses deux coéquipiers comme l’explique Mach. "Christophe arrive à faire les deux styles de jeu réunis. Il est vraiment entre les deux profils et fait un peu tout. Il peut sentir les coups et anticiper et tout aussi bien aller mettre la tête dans les rucks. On parle beaucoup de Richie et de Capó mais Christophe est aussi capable de faire de très bonnes choses. C’est également un très bon joueur. Ce serait dommage de l’oublier". À ne pas oublier également l’expérience de Christophe Samson. L’ancien Clermontois et Toulonnais devrait participer, samedi, à sa sixième finale de championnat en sept ans. Pas trop mal quand même…

Christophe Samson - castres racing metro - 28 septembre 2013

Christophe Samson - castres racing metro - 28 septembre 2013

Contenus sponsorisés