Icon Sport

Bilan 20e journée Top 14 - Courte mais précieuse victoire pour Perpignan

20e journée: Courte mais précieuse victoire pour Perpignan

Le 23/02/2014 à 19:45Mis à jour Le 23/02/2014 à 20:06

Le bol d'air pour l'Usap, l'exploit de Biarritz ou le festival d'essais à Jean-Bouin entre Oyonnax et le Stade français... Le bilan de la 20e journée de Top 14.

LE CONTEXTE

Il était temps. Samedi, l'Usap a enfin stoppé l'hémorragie. Après trois matchs sans victoire et au bout de l'ennui, Perpignan a retrouvé le parfum de la gagne face à Brive (12-6). Une victoire sans panache mais ô combien précieuse pour les Catalans qui s'offrent une bouffée d'oxygène par rapport à la zone rouge. Certains ne peuvent pas en dire autant. Oyonnax et Biarritz restent toujours relégables. Le BOPB a pourtant signé un exploit de taille en s'offrant Grenoble sur ses terres (20-22). Quatre points acquis au courage mais encore insuffisants pour échapper à la descente. Les hommes de Didier Faugeron accusent un retard de quatorze points par rapport au premier relégable, Oyonnax. Le promu de l'Ain n'est pas parvenu à s'imposer face au Stade français (26-29), ramenant toutefois de la capitale un bonus défensif amplement mérité. Mais que de regrets pour les hommes de Christophe Urios... Avec un festival d'essais - quatre de chaque côté - le public de Jean-Bouin a retenu son souffle pendant quatre-vingts minutes jusqu'à la pénalité de Morné Steyn qui a scellé le sort des deux équipes. Après deux défaites de rang à l'extérieur, le Stade français a retrouvé la deuxième marche d'un podium remanié à l'issue du week-end. Montpellier a dégringolé de la deuxième à la cinquième place. La faute à sa sévère défaite sur la pelouse de Marcel-Michelin (42-16). Malgré l'absence de Morgan Parra - qui a vu rouge à la demi-heure de jeu après un coup de tête sur l'ailier du MHR René Ranger - l'ASMCA a enfoncé les coéquipiers de François Trinh-Duc avec cinq essais dans une partie agitée (trois cartons jaunes et un rouge). Les Jaunards consolident leur place de leader à une semaine du déplacement à Bordeaux.

Des Bordeaux-Béglais, justement, particulièrement en forme ce week-end. Sans trembler, ils se sont offert le scalp du Racing Métro (25-9). Impuissants, les Franciliens ont subi la réussite au pied du buteur de l'UBB, Pierre Bernard (20 points). Les Ciel et Blanc, actuels septièmes au classement, devront se racheter la semaine prochaine avec la réception de Castres pour raccrocher le wagon de tête. Mais s'il se montre aussi efficace que ce samedi, le champion de France risque d'être difficile à battre. Face à Toulouse, le CO n'a rien lâché, remontant jusqu'à dix-neuf points de retard (29-27). Au bout du suspense, les hommes de David Darricarrère ont glané une victoire importante qui les hisse sur la troisième marche du podium. Enfin, en clôture de la 20e journée, dimanche, Bayonne s'est incliné sur sa pelouse face à Toulon (9-15). Sans grande envolée, les quatre-vingts minutes se sont résumées à un duel de buteurs. Avec ce deuxième succès à l'extérieur de la saison, le RCT gagne une place précieuse et remonte au pied du podium, à égalité de points avec Castres. Malgré le bonus défensif, l'Aviron bayonnais se met dans une position délicate, à une semaine du déplacement à Biarritz, pour un derby basque prometteur.

LES RESUMES

LES LIVES DES MATCHS

LES BONUS

Contenus sponsorisés
0
0